Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'écriture transmet la loi                     L'écriture transmet la loi
Sources (*) :              
Marcel Detienne - "L'écriture d'Orphée", Ed : Gallimard, 1989, p104

 

Zeus Orticoli -

Les dieux grecs sont analphabètes

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le graphein grec (l'écrire) a inventé de nouveaux objets de pensée et aussi de nouvelle façons de penser.

Les dieux grecs sont analphabètes jusqu'à l'époque hellénistique, même si les cités ont commencé à graver sur la pierre entre 650 et 450 avant J-C. Il n'y a pas en Grèce l'équivalent de la déesse étrusque de l'écriture, Reitia, qui règnait sur un important scriptorium d'archives et de tablettes.

En Grèce, le scribe est un magistrat, pas un prêtre. Son statut est élevé, mais pas divinisé. Les greffiers viennent en tête des collèges de magistrats.

Sumer est soumise à Enki, Thot règne sur l'Egypte, mais les Grecs affichent sur la place publique les décrets de la cité. Ce sont des hommes qui écrivent leurs affaires, et aussi les histoires divines. L'écriture conquiert une autonomie devant des dieux indifférents.

Palamède est le héros de l'écriture. Son nom vient de la paume, la main inventive. Ce n'est pas un dieu : il est le rival d'Ulysse, qui le tue.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Detienne
ProLettre

SG.GGF

X.grecs

Rang = P
Genre = MR - IA