Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'Internet fait penser                     L'Internet fait penser
Sources (*) :              
Madou Tafhy Ngorane - "Le fond du bruit n'a pas d'essence", Ed : Guilgal, 2007-2017, Page créée le 3 mai 2005

 

- -

La convergence musique / informatique pourrait servir de modèle à une convergence pensée / réseaux

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Depuis toujours, la musique a partie liée avec la technique. Il n'y a pas de musique, même vocale, sans instrument (car la voix chantée est une utilisation instrumentale de la voix parlée). La convergence actuelle entre musique et informatique ne fait que prolonger cette tendance. Elle est presque naturelle. Si l'on fabrique du son avec cet objet qu'est un violon, pourquoi n'en fabriquerait-on pas avec cet autre objet qu'est un ordinateur?

Le disque ne reproduit plus la musique, il est la musique elle-même. La musique est écrite, fabriquée, composée, pour être un CD.

Peut-on risquer un parallèle entre musique et pensée? Rien de concret ne nous y autorise. On pense encore très peu à partir de l'Internet, on se contente de transcrire et de diffuser l'écriture linéaire traditionnelle. On reproduit des livres. Le réseau reste extérieur à la pensée. Mais est-ce définitif?

Ce qui se fait dans la musique peut servir d'exemple, d'anticipation. Il ne s'agit pas d'intelligence artificielle mais de pratique discursive : penser dans le temps même où l'on fabrique la pensée, comme l'écrivain qui réfléchit en composant son livre. Il ne transcrit pas une pensée préalable : il pense au fur et çà mesure qu'il écrit. Les réseaux fabriqueront ainsi peu à peu leur espace sématique. L'informatique n'influencera pas la pensée, elle contribuera directement à la constituer. Elle sera la pensée (ce dont le Galgal souhaiterait devenir un des terrains d'expérimentation), comme pratique directe et non comme théorie. Il faudrait pour cela d'autres systèmes de représentation, et même peut-être de nouveaux langages.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Madou
InternetPensee

MU.LMU

T.réseaux

Rang = P
Genre = MK - NG