Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Science, religion, auto-immunité                     Science, religion, auto-immunité
Sources (*) : Derrida, religion               Derrida, religion
Jacques Derrida - "Foi et Savoir, suivi de Le Siècle et le Pardon", Ed : Seuil, 2000, p67 Derrida, auto - immunité

[Science et religion sont indissociablement liées, dans une logique d'auto-immunité de l'indemne]

Derrida, auto - immunité
   
   
   
Derrida, l'indemne Derrida, l'indemne
Est fiable une oeuvre qui annonce ou promet               Est fiable une oeuvre qui annonce ou promet    
                       

La science et la religion sont prises dans une même logique, un même mouvement : ce que Jacques Derrida appelle l'auto-immunité de l'indemne. Essayons de décomposer son analyse en cinq paragraphes.

1. Tout lien social présuppose une "foi" irréductible, élémentaire, sans laquelle il n'y aurait ni croyance, ni confiance mutuelle, ni fidélité, ni "fiduciarité", ni lien social, ni Etat souverain, ni loi, ni convention, ni institution, ni autorité. Cette "foi" n'exige aucune preuve, aucune démonstration théorique. C'est un acte de parole, performatif ou performativité à l'oeuvre dans toute adresse à l'autre : promesse, serment, attestation, affirmation, mensonge ou parjure. Pour l'asseoir, crédibiliser cet acte, il faut un témoin : un Dieu (présent ou absent), invoqué ou appelé. Aucune assurance, aucun calcul, ne peut réduire la nécessité de cette signature testimoniale.

2. Ce lieu d'origine ou d'archi-origine de la croyance et de la foi est commun à la religion, à la raison et aussi à la science. C'est un lieu de retrait, désert dans le désert, lieu d'extrême abstraction, mais aussi lieu instable, déraciné, impossible à protéger. Là s'instaure un lien entre singularités qui précède toute religion positive. Il faut faire halte devant de qui doit rester intact, indemne. On est saisi par un sentiment de retenue, de pudeur, de scrupule et de respect devant ce lieu qui doit rester intègre. C'est l'essence même de la religion. Mais pour se protéger, se garder vivant, ce lieu sain et sauf se menace lui-même.

3. La science, comme la religion, est performative. C'est une machine qui produit en elle-même ce qui la menace inéluctablement : dislocation, délocalisaton, déracinement, exappropriation, etc... Le mouvement n'est pas différent de celui qui attache à la propriété, à l'idiome, au sol, au sang, à la famille ou à la nation. Pour défendre son "propre", il faut produire, dans le même processus d'auto-immunité (1) des anticorps et antidotes (2) cette chose à protéger qui doit rester indemne et sauve. Ce type de réaction est celui de la vie même, qui se divise en s'opposant à elle-même. Une puissance se gonfle automatiquement avant de s'autodétruire.

4. Religion, raison, science et médias ne s'opposent pas, mais sont pris dans le même mouvement double et contradictoire. Déferlement de terreur, terrorisme, intégrisme, abstraction scientifique et aussi capitalisme, doivent être pensés ensemble. Ils forment un mouvement unique de religion-raison télé-technoscientifique marqué par l'antagonisme et la surenchère, un rapport inéluctable entre deux motions, à la façon d'un organisme vivant qui se protège (ou "croit" se protéger) des antigènes étrangers en détruisant ses propres anticorps. En biologie, cette pathologie peut être utilisée positivement (immuno-dépresseurs qui limitent les mécanismes de rejet pour faciliter la greffe d'organes). Jacques Derrida en généralise la logique pour penser les rapports foi/savoir et la duplicité des sources de la croyance dans notre culture.

5. L'alliance entre la religion et la télé-technoscience est un événement unique auquel Derrida donne un nom : mondialatinisation. Après avoir été le latin, son idiome est l'anglais. Elle produit et exploite le capital et le savoir.

---

L'oeuvre de Jacques Derrida ne fait pas exception à la logique auto-immune. Prenons par exemple ce texte Foi et savoir (la source de cette proposition). C'est une machine en 52 paragraphes, machine philosophique, aussi abstraite que la religion ou la science. Dans un premier geste, cette machine se protège par son abstraction contre ce qui la menace de l'extérieur; ce qui ouvre un second geste : la déconstruction. La philosophie suit la même pente glissante que la technoscience. Toutes les institutions sont entraînées dans le même mécanisme : l'Etat, l'enseignement, l'art.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La religion et la raison ont la même source qui se divise en s'opposant à elle-même : le lieu de la croyance, de la fiabilité, de la fidélité, du fiduciaire et de la foi

-

Un lien entre singularités (relegere) fait de scrupule et de respect précède toute religion positive qui lie les hommes entre eux ou avec Dieu (religare)

-

Une structure universelle de la religiosité est l'arrêt, la halte respectueuse devant ce qui doit rester sain et sauf

-

L'indemne, le propre, n'est-ce pas la chose même de la religion?

-

Tout témoignage, serment, attestation ou adresse engendre et invoque un dieu auquel promettre la vérité

-

La loi est fondée sur un événement performatif, une décision de l'autre dans l'indécidable, qui ne peut appartenir à ce qu'elle institue

-

La religion croise deux veines irréductibles l'une à l'autre : croyance en un tout-autre auquel on peut accorder foi, crédit; expérience de l'indemne, du sacré ou du saint

-

Un mouvement quasi-machinique d'exappropriation attache et arrache, selon une logique d'auto-immunité, à la religion, la famille, l'identité, l'ethos, le lieu, l'idiome, etc...

-

Il faut penser ensemble - mais autrement - savoir et foi, technoscience et religion, calculable et incalculable

-

L'acte scientifique est lié par essence au savoir et au "faire" de la communauté scientifique; il est structurellement performance, performativité, technoscience

-

L'aporie de notre temps, son anachronie absolue, c'est qu'un même principe abstrait conduit aux surenchères les plus opposées : des technosciences aux intégristes

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaSCReligion

AA.BBB

DerridaReligion

CO.IND

DerridaAutoImmun

KC.MPP

DerridaIndemne

DH.LHD

ArchiOeuvrePromesse

CG.KKD

CC_DerridaSCReligion

Rang = N
Genre = MK - NG