Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Judaïsme, circoncision                     Judaïsme, circoncision
Sources (*) :              
Gilles Bernheim - "Le souci des autres au fondement de la loi juive", Ed : Calmann-Lévy, 2002, p194

 

La circoncision de Jesus (Parmigianino, 1523) -

La circoncision conduit l'homme à sa complétude

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

C'est une sorte de paradoxe. On coupe un morceau de peau (le prépuce, ou horla), et l'être une fois coupé n'est pas incomplet mais au contraire complet. Pourquoi? Parce qu'ainsi il est achevé (comme s'il était sorti inachevé du sein de sa mère, et que cet acte de coupure mettait la dernière main à sa fabrication).

Qu'est-ce qu'un être complet? Réponse de Bernheim : C'est un être complété par une relation. Autrement dit, le garçon circoncis devient capable de relation, et c'est ça qui l'achève. La conscience du manque ouvre à la relation à l'autre.

L'homme pleinement vivant dit "assez" (daï). Il limite sa toute-puissance.

Mila (circoncision) est aussi le mot. La racine est moul (vis-à-vis), qui renvoie à l'altérité.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Bernheim
HebCirconcision

MO.COM

XCirconcision

Rang = N
Genre = MR - IB