Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le judaïsme                     Derrida, le judaïsme
Sources (*) : Derrida, la voix               Derrida, la voix
Jacques Derrida - "L'écriture et la différence", Ed : Seuil, 1967, p110

 

Rabbin (Mane-kat z, 1940) -

S'exposer à la perte

Le juif pleure la voix perdue en larmes noires comme trace d'encre

S'exposer à la perte
   
   
   
Pleurs, larmes Pleurs, larmes
               
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

A propos d'Edmond Jabès, qui a publié en 1949 un recueil intitulé "La Voix de l'encre" (intégré dans "Je bâtis ma demeure", Ed Gallimard pages 99-120).

Sur le juif repose une extraordinaire confluence :

- la souffrance,

- la réflexion millénaire d'un peuple dont le passé et la continuité se confondent avec ceux de l'écriture,

- la destinée qui l'interpose entre la voix et le chiffre.

-------

Derrida est sensible au thème de la voix perdue, qu'on trouve chez Buber ou Jabès. La voix présente est porteuse du discours. Quand je pleure, je ne parle pas. Mes larmes sont une écriture, des traces d'une sorte d'encre qui efface la souffrance. La voix n'y fait pas retour, elle ne s'y présente plus, plus jamais.

Dans Circonfession, Derrida insiste sur les pleurs : pour écrire, il faut pleurer plus que parler.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaJuifs

UY.JMM

DerridaVoix

XJ.MPP

VoixPerte

VX.IKK

ProPleurs

UC.LUC

T.pleurs

Rang = N
Genre = MJ - NA