Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Ouvrir, c'est oeuvrer                     Ouvrir, c'est oeuvrer
Sources (*) :              

 

Les quatre chambres (Hammershoi, 1914) -

Raphaël Draï, in L'Arche, février 1994.

Il y a deux sortes d'ouvertures, celle qui ouvre à la création et celle qui conduit à l'abîme

   
   
   
                 
                       

 

L'ouverture conditionne la création même. "L'ouverture, ou bien rien".

Cette ouverture n'est pas la faille (la terre de Caïn qui absorbe le sang d'Abel) ni la béance (sur laquelle s'installe aveuglément la génération de Babel), c'est l'ouverture de la tente d'Abraham, ce qui n'empêche pas Abraham d'être solidement attaché à son lieu (makom).

L'ouverture présuppose l'intériorité vers quoi elle mène. Sinon elle est kei, vomissement, ou effraction pure, ou apparence trompeuse, sourire sans visage.

Tout est là. Si cette distinction n'est pas valable, alors le dieu unique n'est plus unifiant, même pas pour les juifs eux-mêmes.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Drai_R
ProOuvert

HH.KKl

Q.double

Rang = L
Genre = MR - IB