Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Abraham, l'accueil de l'autre                     Abraham, l'accueil de l'autre
Sources (*) : L'oeuvre, un appel à répondre               L'oeuvre, un appel à répondre
Emmanuel Lévinas - "Du sacré au saint (Cinq nouvelles lectures talmudiques)", Ed : Minuit, 1977, p20

 

Les trois anges apparaissant a Abraham (Tiepolo, 1726-29) -

Le devoir

Tout homme qui assume ses devoirs à l'égard d'autrui est descendant d'Abraham

Le devoir
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Il est question dans cette leçon des droits des ouvriers, qui sont ceux de l'autre personne. Ces droits sont pratiquement infinis, et par conséquent les devoirs de l'employeur le sont aussi. S'il y a contrat entre l'employeur et l'ouvrier, c'est pour limiter ces devoirs. Mais cette limite doit être elle-même limitée, car on ne peut pas tout acheter ni tout vendre.

Abraham a offert un repas aux trois anges (Gn 18.2) sans se douter de leur condition (peu lui importait qu'ils soient bédouins, nomades, arabes ou... anges). Sa tente était ouverte aux quatre vents. Il est celui qui a des obligations à l'égard du corps d'autrui : devoir de nourrir et d'abriter, devoir effrayant, sans limite, car l'humain est au-dessus des forces humaines.

Pour Lévinas, la famille d'Abraham fixe les normes de responsabilité à l'égard d'autrui, et cela reste le particularisme juif. Abraham est celui qui lègue la tradition du devoir à l'égard d'autrui. Ses descendants sont ceux qui n'ont jamais fini d'accomplir cet ordre.

---

Ce commentaire talmudique montre que Lévinas n'était pas indifférent à l'actualité. Prononcé en 1969, il répond à Mai 1968 et son sous-titre n'est autre que le titre du Colloque auquel il était invité : "Judaïsme et révolution". Être révolutionnaire impliquerait-il de se reconnaître comme descendant d'Abraham? Peut-être, à condition de se rappeler que cette notion, descendant d'Abraham, n'a rien d'ethnique. Tout peuple ayant reçu la Loi, c'est-à-dire toute humanité arrivée à la plénitude de ses responsabilités, descend d'Abraham, précise Lévinas.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Levinas
AbrahamAutrui

KD.LKE

RepResponsabilite

XB.KQQ

ProDevoir

XA.BRA

XAbraham

Rang = N
Genre = MR - IB