Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, Artaud                     Derrida, Artaud
Sources (*) : Derrida, métaphysique, sa clôture               Derrida, métaphysique, sa clôture
Jacques Derrida - "L'écriture et la différence", Ed : Seuil, 1967, p291

 

Suture de la metaphysique (Sandrine Hargone, 2010) -

Antonin Artaud

La parole d'Artaud, qui accomplit la métaphysique occidentale, oblige à une question, une transgression qui n'a pas encore commencé

Antonin Artaud
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Artaud s'acharne à montrer la cruauté de la métaphysique occidentale (le système de la différence, la métaphore, l'œuvre). En voulant la détruire, il l'accomplit par d'autres motifs : présence à soi, unité, identité à soi, propre. Pour passer de l'autre côté de la limite (au-delà de la métaphysique), il doit s'enfermer dans la présence. Cette contradiction ou complicité fatale est incontournable, et Jacques Derrida n'hésite pas à la généraliser à tous les discours destructeurs, [y compris le sien], et même à toute position dans un discours.

Mais il reste la singularité de cette parole, qui oblige à s'interroger sur le lien entre folie et métaphysique, sur le rapport entre une position singulière, ponctuelle, et le discours qui l'enveloppe. On ne peut surplomber la métaphysique que par un texte, qui appartient lui aussi à la métaphysique. Par son "énigme de chair", par la provocation de son nom, Artaud ouvre une pensée, un penser sans doute magique, fou, mais qui oblige à considérer, de loin, la transgression. "Et la folie se laisse aujourd'hui "détruire" de la même destruction que la métaphysique onto-théologique, que l'œuvre et le livre." écrit Derrida dans une note (p291). Ce n'est pas seulement l'œuvre ou le livre qui pourraient être détruits, c'est l'onto-théologie elle-même. Et il ajoute dans la même note : "mais pas le texte". Tel serait le chemin ouvert par Artaud : s'interroger sur la métaphysique tout en l'accomplissant, cela ne peut se faire que par un texte qui excède l'onto-théologie.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaArtaud

TU.LMM

DerridaMetaphysique

WA.GFF

ArtaudCheminements

ME.TAP

T.réalisation

Rang = O
Genre = DET - DET