Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
La voix s'entend comme autre                     La voix s'entend comme autre
Sources (*) :              
Athanasia Pernath - "L'autre côté de la rive", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 20 juillet 2005

 

-

[La voix s'entend comme celle d'un autre]

Autres renvois :
   

Autrui, l'autre, le prochain

   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

logo

 

Entre ceux pour lesquels la voix est présence, conscience, identité à soi, c'est-à-dire du côté du même, et ceux qui affirment au contraire que toute voix est d'autrui (même la sienne propre) et porte la plus radicale altérité, il y a une véritable polarité. Mais s'agit-il de la même voix? Peut-on mettre sur le même plan la voix intime et passionnelle de Jean-Jacques Rousseau et celle qui, selon le prophète Isaïe, criait dans le désert? La voix de tête et la voix de gorge?

La voix, même auto-érotique, s'entend comme celle d'un autre. Dès le départ, elle est altérée. Quelque chose travaille en elle. Il y a toujours une autre voix dans la voix, une autre scène vers laquelle on se penche. C'est là qu'on abandonne la voix. Elle y résonne, mais c'est dans un vide qu'elle s'abîme. Cet autre auquel nous nous adressons, écoute-t-il vraiment?

La voix provient du langage. Elle transcende, elle enseigne, elle commande, elle change l'ordre du monde. S'il y a un Dieu, elle en est l'essence active. Si nous prions, elle nous permet de franchir l'abîme qui nous sépare de l'autre lieu.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Une voix au-delà de la voix est dans la voix

-

L'objet voix s'abîme dans le vide de l'Autre

-

Vox est la voix signifiante qui résonne dans le vide de l'Autre

-

Pour se voir, le sujet dépend de la voix de l'autre qui commande la relation symbolique

-

L'altérité absolue de l'écriture altère du dehors, en son dedans, la parole vive

-

La "voix de tête" est spéculative et subjective, tandis que la "voix de gorge" n'est ni exposable, ni capitalisable pour un sujet

-

Il y a profération quand ça change l'ordre du monde

-

L'objet voix est le seul dont la jouissance ne soit pas auto-érotique

-

Une voix flotte au-dessus de nos têtes

-

On peut, par la voix d'un autre, se composer soi-même

-

Tout lecteur est un créateur aussi imprévisible qu'une Arlésienne

-

L'autre n'est jamais entièrement présent, plus on s'approche, plus il s'efface

-

La voix est l'essence active de dieu

-

Coin de café-concert au cabaret de Reichshoffen (Manet, 1878)

-

Il y a toujours, quand on parle d'art, quelqu'un qui est là, entend, regarde, n'écoute pas vraiment et ne sait pas de quoi on a parlé (un "je" qui s'en va, dégage)

-

Dans les grandes religions monothéistes, l'abîme entre l'homme et dieu ne peut être franchi que par la voix

-

La voix pure est le lieu de l'Autre

-

J'ai tendu l'oreille vers ce qui devait être ma voix, mais une autre voix s'est mêlée à la mienne

-

Les Voix (Solal Rabinovitch, 1999) [LV]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Athanasia
VoixAlterite

AA.BBB

EK.LLK

CA_VoixAlterite

Rang = zQuois_VoixAutre
Genre = -