Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Web : un savoir inappropriable                     Web : un savoir inappropriable
Sources (*) : La puissance du Web, il faut l'écrire               La puissance du Web, il faut l'écrire
Ingfrid Pollano - "La fortuitude active", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 28 juillet 2005

 

-

[Nul n'est détenteur du savoir transmis par l'Internet]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

L'Internet a été créé par des universitaires pour transmettre le savoir. Ils ont réussi au-delà de leurs espérances, et en même temps creusé le fossé dans lequel ils risquent d'être oubliés. Demain, seul le savoir transmis par l'Internet sera reconnu. Le reste sera délaissé.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Dans le cyberespace, le savoir est une cosmopédie : continuum sans séparation de la communauté pensante

-

Le cyberespace pose le défi d'un savoir qui annulerait la temporalité

-

Tout ce qui, dans le savoir constitué, n'est pas traduisible en bits d'information ou en langage de machine, est ou sera délaissé

-

Les réseaux constituent un espace d'immanence du savoir où s'exprime une parole continue

-

Né pour répondre à une demande initiale de l'armée américaine (politique), l'Internet a été développé dans le monde académique

-

Dans le cyberespace, un hypercortex de communautés vivantes nous fait partager un savoir dans lequel il nous oriente

-

Internet marquera dans la transmission du savoir une rupture analogue à celle du passage de l'oral à l'écrit

-

Nous vivons l'Internet comme un instrument pour des usages, sans savoir ni où nous nous situons, ni ce que nous faisons

-

En relayant et amplifiant les capacités de recherche, de collecte et de production des savoirs, l'Internet induit une mutation des discours

-

Une transmission garantissant l'intégrité des données transmises est un fantasme qui suppose la neutralisation des sujets et des singularités, c'est-à-dire de la parole

-

Utiliser l'Internet implique une déhiérarchisation qui transforme le mode de transmission du savoir et des normes

-

L'Internet prolonge et continue l'idée d'une écriture publique, partageable et infiniment disponible

-

Pour s'orienter dans le cyberespace, il faudrait des cinécartes

-

[Dans la deuxième moitié du 20ème siècle, l'émergence d'une intelligence collective d'un type nouveau, liée aux réseaux, entraîne un profond basculement anthropologique]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ingfrid
InternetSavoir

AA.BAA

InternetCheminements

LI.UHH

GS_InternetSavoir

Rang = zQuois_Savoir
Genre = -