Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Place aux pères                     Place aux pères
             
Albert Egakis - "Puisse...", Ed : Galgal, 1989, Page créée le 2 août 2005

 

-

Mon fils représente l'intrusion inévitable de ma propre mort

   
   
   
                 
                       

logo

 

Cette formulation m'est venue en voyant le film de Claire Denis, l'intrus. De l'intrus, on passe à l'intrusion. Le simple fait que j'aie un fils, que je l'aime ou pas, que je le connaisse ou pas, que je l'aie reconnu ou pas, signifie que je vais mourir, et même si j'ai un coeur tout neuf dans la poitrine (ce qui est le cas du personnage du film), ce coeur ne m'offre que le peu de vie dont j'ai besoin pour désigner l'issue inéluctable. Ce n'est pas un coeur pour vivre, c'est un coeur pour mourir. Mon fils est comme un coeur. Il me fait vivre, mais ne me conduit pas au-delà de moi-même.

---

On trouve un même rappel de la mort par un fils inexistant dans le film de Jim Jarmusch, Broken flowers. Le personnage part à la recherche d'un fils inconnu. Celui-ci reste introuvable, mais cette recherche en fait un autre homme, un mortel.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Albert
CtpPere

II.MOR

UFilsMort

Rang = QFilsMort
Genre = MH - NP