Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Abraham, l'accueil de l'autre                     Abraham, l'accueil de l'autre
Sources (*) : Moïse               Moïse

 

Abraham priant devant les trois anges (Tiepolo, 1730) -

L'appel s'adresse à l'inconnu

Avant chaque appel de Dieu, Abraham, Samuel et Moïse étaient avertis par une voix presque silencieuse : Bat Qol

L'appel s'adresse à l'inconnu
   
   
   
Bat Qol, fille de la voix Bat Qol, fille de la voix
                 
                       

 

Selon un commentaire de Rachi, chaque commandement adressé à Moïse était précédé par un appel de ce type destiné à le sensibiliser. Moïse était donc appelé deux fois par son nom, comme cela s'est produit devant le buisson ardent. La première fois est une voix faible, presque silencieuse, analogue à celle entendue par Elie qui est aussi assimilée à Bat Qol. Pour la rappeler, on écrit Vayikra (premier mot de la paracha Lv (1.1) où Moïse entend Dieu dans la tente d'assignation) avec un aleph final plus petit.

Pour ce qui concerne Samuel, c'est une allusion à (Sam I 3.10), où le nom de Samuel est répété deux fois. Samuel n'était qu'un enfant. Dans les versets précédents, il croit par erreur qu'il est appelé par Elie, puis par sa voix intérieure, alors qu'en réalité c'est bien la voix divine qui l'appelle. Les premiers appels annonciateurs émanent de Bat Qol.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Auteurs
AbrahamAutrui

DQ.LDQ

HebMoise

VI.ISS

VoixAppel

XB.QOL

HebBatQol

RA.GAO

T.double

Rang = XL
Genre = MR - IA