Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'autre humanisme qui vient                     L'autre humanisme qui vient
Sources (*) :              
Jean-Luc Nancy - "La Déclosion (Déconstruction du christianisme, 1)", Ed : Galilée, 2005, p129

 

Icone bulgare -

L'incarnation chrétienne, par laquelle Dieu se fait homme, marque la culture occidentale d'un devenir-vide-de Dieu au coeur de son humanisme

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Moyennant un retournement en divinisation de l'homme, l'incarnation fonde cette culture.

La formulation latine en est : "verbum caro factum", le verbe a été fait chair, il a été engendré ou s'est engendré comme chair. Il n'a pas eu à la pénétrer, il est lui-même devenu chair.

Le corps chrétien est tout autre qu'un corps servant d'enveloppe à l'âme. Il est le logos lui-même qui se fait corps. Par et dans la création, le dieu chrétien est déjà hors de soi. Il s'aliène, s'athéise ou s'athéologise. Il est s'est vidé de lui-même (la kénose paulinienne est un devenir-vide de Dieu). Le corps devient le nom de l'a-thée. La présence de Dieu s'est évanouie; le corps de l'incarnation est le lieu, l'événement de cet évanouissement.

Le corps est la vérité d'une âme qui se dérobe. Il est une syncope, une perte, un battement. Il tremble, il souffre, il jouit, dans une érotique qui veut que l'amour des corps conduise à "concevoir la beauté en soi" (Platon).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Nancy
ProHumanisme

XF.VHT

T.humain

Rang = K
Genre = MR - IB