Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La parole assure l'Être                     La parole assure l'Être
Sources (*) :              

 

Mi nana y yo (Frida Kah lo, 1932) -

Nous sommes transfigurés par ces laits qui coulent de toutes les sources

   
   
   
                 
                       

 

Pour manifester ses origines indiennes (son père était juif hongrois, sa mère mi-mexicaine mi-indienne), Frida Kahlo se représente dans les bras d'une nourrice au visage de divinité aztèque. Du lait coule des deux seins de la nourrice, mais l'un d'entre eux, celui qui arrive dans la bouche de Frida, est transfiguré : doré, tatoué de motifs végétaux. A l'arrière-plan, une pluie de gouttes de lait arrose des plantes tropicales démesurées.

La mère paraît angoissée, tandis que la fille (corps d'enfant, tête d'adulte) est dans une position ambiguë. Ce sein qu'elle suce n'est-il pas en même temps la voix qui sort de sa bouche? Car elle n'a pas l'air de sucer, elle a bel et bien l'air de parler. Ce bouquet doré n'est-il pas sa parole? La mère semble terriblement souffrir, comme si Frida avait réussi à transférer sur elle sa souffrance, tandis que Frida, elle, toute calmée, rassurée par la présence maternelle, peut parler. Elle parle grâce à la présence de cette mère souffrante, c'est-à-dire grâce à cet acte de peindre par lequel elle a restauré cette présence.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Images
VoixParole

DA.ROP

zi.1932.Kahlo.Frida

Rang = YV
Genre = MJ - NA