Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, texte, hors - texte                     Derrida, texte, hors - texte
Derrida, la déconstruction               Derrida, la déconstruction
Charles Ramond - "Derrida : la déconstruction", Ed : Livre de Poche, 1997, p134

 

Laisser le texte intact (le Scripteur, 2010) -

Ecrire dans la mouvance derridienne

La tâche du commentateur-déconstructeur est de laisser intact le texte qu'il commente, tout en l'envahissant, l'infectant, le parasitant, le co-signant

Ecrire dans la mouvance derridienne
   
   
   
Derrida, Jean Genet Derrida, Jean Genet
"Glas", texte en double colonne               "Glas", texte en double colonne  
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

D'UNE PART, la déconstruction ne doit pas intervenir sur le texte. Elle doit le laisser résonner, intact, sans y toucher. Comment concilier cela avec l'abondance, la démultiplication, voire la surenchère du commentaire derridien? Il s'agit d'apprendre à ne rien faire; de préparer une seconde lecture, une seconde écoute non interventionniste, comme si c'était la première [ou comme s'il fallait en passer par ce travail pour faire résonner le texte] : laisser le poisson comme intact et vivant au fond du filet (Derrida p187).

D'AUTRE PART, comme il est impossible de ne pas affecter le texte, Derrida choisit de le parasiter complètement, de l'infecter, de l'altérer, de l'envahir, et donc de le co-signer. Le parasite qui m'envahit totalement ne m'est pas totalement étranger écrit Charles Ramond. Derrida trouve chez Genet un écho de sa propre démarche : "critique du propre, dissémination, logique de l'obséquence, mises en échec variées de l'arraisonnement sous toutes ses formes, culture de l'ambiguïté et de l'indécidabilité, texte prothèse, citationnalité, itérabilité, etc..." (Ramond p138). Si la déconstruction est déjà dans Genet, si celui-ci a déjà sonné le glas du phallogocentrisme, alors Jacques Derrida peut se permettre de co-signer son texte. Là où le nom propre de Genet est mis au tombeau (enterré, exhumé, mais aussi effacé), le sien aussi peut résonner. Glas est construit pour qu'il soit difficile d'en déterminer l'auteur.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ramond
DerridaTexte

KL.ILL

DerridaDeconstruction

YU.OMP

DerridaIdixa

HF.LHF

DerridaGenet

JH.LKJ

DerridaGlas

QJ.LKK

UDeconstrucComment

Rang = O
Genre = DET - DET