Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, Lévinas                     Derrida, Lévinas
Sources (*) : L'autre humanisme qui vient               L'autre humanisme qui vient
Jacques Derrida - "L'écriture et la différence", Ed : Seuil, 1967, p210

 

Indien Musahar de basse caste -

L'éthique de Lévinas

Lévinas propose à la fois un humanisme et une éthique : accéder comme autre à l'étant suprême par la voie royale de l'éthique

L'éthique de Lévinas
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Après avoir sévèrement critiqué Lévinas sous l'angle de Husserl (pp174-197), Derrida le critique encore plus durement sous l'angle de Heidegger (pp198-223) - ajoutant aux objections philosophiques une certaine dose de surprise et d'ironie, car Lévinas pouvait-il ignorer ces objections? Certainement pas. Si Lévinas s'oppose à l'ontologie heideggerienne (p198), s'il l'accable même, en dénonçant l'impersonnalité de l'être, c'est en toute connaissance de cause : pour arracher l'éthique à cette ontologie. Derrida répond sur le terrain de Heidegger : il n'y a aucune domination possible dans la relation de l'être à l'étant, pour la simple raison que l'être n'est rien en-dehors de l'étant (p203). L'être résiste à toute métaphore, son sens est irréductible, il est réfractaire à la catégorie, et il ne peut pas y avoir entre être et étant de relation de savoir (p205). L'éthique de Heidegger est un laisser-être : penser, c'est laisser être l'être (p207). Lévinas, qui ne voit de différence qu'entre les étants et de transcendance qu'entre un étant et un étant supérieur, oublie (volontairement?) la différence entre l'être et l'étant, et donc fait retour à la métaphysique que Heidegger avait critiquée (p209), c'est-à-dire la métaphysique humaniste.

Portrait d'un indien de basse caste (photo prise en Inde dans les années 1960 - Musahar, Behar)

 

 

Quand on finit la lecture de "Violence et métaphysique", on en retient l'impression que Derrida prend systématiquement le parti de Heidegger contre Lévinas. La différence de l'être et de l'étant (différence ontico-ontologique), l'oubli de l'être, ne sont pas contestables pour Derrida et sont étroitement liés à son propre concept de la différance. Mais alors comment se fait-il que, peu à peu, Derrida ait donné l'impression de se rallier à l'éthique de Lévinas?

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaLevinas

FA.GJJ

ProHumanisme

GL.EVI

LevinasEthique

TH.IUM

T.ethique

Rang = O
Genre = MR - IA