Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la voix                     Derrida, la voix
Sources (*) : Derrida, le logos, logocentrisme               Derrida, le logos, logocentrisme
Jacques Derrida - "De la grammatologie", Ed : Minuit, 1967, p16-17

 

Le compositeur Cherubini avec la muse de la poesie lyrique (Ingres, 1842) -

Derrida, le langage

Aujourd'hui l'avènement du jeu déborde le langage; il révèle l'écriture première par-delà la liaison phonocentrique du langage et de la voix

Derrida, le langage
   
   
   
Derrida, le jeu Derrida, le jeu
Derrida, notre époque               Derrida, notre époque  
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans la tradition occidentale (logocentrique, phonocentrique ou métaphysique), l'écriture est considérée comme un élément secondaire qui redouble le langage, un signifiant de signifiant dans lequel la production phonématique ou linguistique est liée à la voix, au son ou au souffle. Mais à l'époque où Derrida écrit (les années 1960), il arrive quelque chose de nouveau : une inflation langagière, une démultiplication des signes. Comment interpréter ce phénomène? Sous la langue, selon Derrida, c'est l'écriture qui déborde ses limites. Elle passe d'une fonction auxiliaire, externe, dans laquelle elle n'était supposée que redoubler accidentellement le langage, à une position où c'est elle qui intervient d'entrée de jeu, emportant avec elle la circulation traditionnelle des signes et les énoncés.

Dans l'économie traditionnelle du phonocentrisme, on s'entend-parler à travers la substance phonique (la voix parlée). En se donnant comme signifiant au service du langage, la parole fait oublier l'élément irréductible, l'archi-élement : l'écrit, la trace, le gramme. Dans les années 1960, si l'on suit Derrida, ce sont ces archi-éléments qui font retour à travers d'autres pratiques d'écriture, des pratiques supplémentaires de jeu-hors-jeu, extérieures au signe et à sa logique. Cela ne tient pas à un accident mais à une nécessité impliquée par l'écriture même.

 

 

Les limites du langage étant effacées, c'est le concept de signe et toute sa logique qui sont détruites et qui emportent avec elles les formes traditionnels d'écriture comme le livre.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaVoix

HC.IKL

DerridaLogocentrisme

EH.ETA

DerridaLangage

ED.SQQ

DerridaJeu

HD.HDD

DerridaCtp

CP.LPP

UJeuCtp

Rang = L
Genre = MR - IB