Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le référent revient!                     Le référent revient!
Sources (*) : Sur le Contemporain               Sur le Contemporain
Aelia Laelia - "Transmutations photographiques", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 10 septembre 2005

 

-

Hantise du référent

[Le référent revient comme spectre ou effet de réel]

Hantise du référent
   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

La photographie analogique avait, dès son apparition dans les années 1840, semblé imposer son Ordre : celui de la référence. S'il y a une photo, disait-elle, c'est qu'il y a eu un réel. C'est le fameux "Ça a été" de Roland Barthes. En se concentrant sur un seul médium, cette étrange capacité de duplication du monde a libéré les autres media. Avec l'impressionnisme, l'art abstrait, le Pop Art et ainsi de suite, une sorte de surenchère substitutive s'est emparée des arts (pour le plus grand profit des marchés). On peut dire que l'art contemporain et les arts numériques d'aujourd'hui ont réussi à absorber le référent (en l'intégrant dans l'oeuvre elle-même) tout en se fichant littéralement de lui. L'art contemporain joue sur cette ambiguité. Une nouvelle dissémination multiplie les effets de réel (affirmant ainsi sa dette à l'égard de la photographie classique) tout en fabriquant ce réel de la façon la plus cynique. On aboutit à un pseudo ou quasi-réel qui n'est plus en-dehors de l'oeuvre, mais qui pénètre en elle, s'en empare, la perturbe, en émerge "comme" un fait (à la façon d'un docu-fiction). Tout se passe comme si, en se saisissant de toutes les voies qu'il peut trouver pour faire retour, le réel se métamorphosait. Mais c'est un faux réel, un sans-monde qui, derrière cet habillage, laisse l'oeuvre absolument solitaire.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

L'artiste doit maintenant créer et déterminer un réel qui ne soit plus une interprétation, mais un fait

-

Du tableau naît le réel

-

[La Photographie ne remémore pas le passé, elle atteste que cela que je vois, "ça a été"]

-

[Le Pop Art et ses corollaires la Pop Histoire et les Pop Images, prennent acte de la perte du référent]

-

L'ordre fondateur de la Photographie est la Référence; c'est son essence intraitable, que nul ne peut nier

-

Au-delà de tout genre, l'art suppose, dans un espace quasi-transcendantal, l'éloignement de tout référent perceptible

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Aelia
ProReferent

AA.BBB

PlanSite

OI.LOI

OeuvreReferent

ME.LEE

ER_ProReferent

Rang = zQuois_Referent
Genre = -