Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Annonciation, règne de la voix                     Annonciation, règne de la voix
Sources (*) : La Vierge, lieu du mystère               La Vierge, lieu du mystère
Hubert Donoissy - "D'un point de non-savoir", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 14 septembre 2005

 

-

Sur le Contemporain

[Les tableaux d'Annonciation, à l'origine de la perspective, annoncent le règne futur de la voix]

Sur le Contemporain Autres renvois :
   

Jesus, le christianisme

   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

Dans la tradition chrétienne, l'Annonciation est la forme la plus conventionnelle de représentation de la voix. Ce n'est pas un hasard si le premier tableau où le point de fuite de la perspective est unique est une Annonciation (celle de Lorenzetti, 1344).

La voix d'un ange a plusieurs particularités très étranges. D'abord elle est silencieuse, aussi pure que celles de Fra Angelico. Ensuite elle est fécondante. Troisièmement son altérité nous écarte de la vie courante et de ses codes. Quatrièmement l'ange n'est pas seulement spirituel, il est aussi charnel. Il agit dans le corps, comme un symptôme.

L'Annonciation chrétienne, avec ses trois voix (de dieu, de l'ange, de la Vierge) n'annonce pas seulement l'Incarnation. Elle rappelle la création du monde, c'est-à-dire de l'espace. Elle annonce un monde à venir à la ressemblance de dieu. Elle est un trait d'union entre plusieurs mondes. Par le biais d'un échange, d'une conversation, d'une intercession, elle féconde la terre.

Les voix qui règnent aujourd'hui n'ont plus rien de divin. Le "mystère central du salut de l'humanité" n'est plus scruté dans l'Incarnation, mais dans les paroles que nous entendons du matin au soir : audiovisuel, téléphone et télécommunications (sans parler de l'Internet, cette voix écrite projetée sur écran). Elles ont envahi la vie quotidienne sous la figure de l'énonciateur, comme Bonfigli le peignait dès 1450, et comme les peintres du quinzième siècle l'ont anticipé.

Que faut-il attendre de cette voix à-venir? Ni une rédemption, ni un salut. Un jugement peut-être, qui sera le dernier.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Blanc est le mystère de la voix de l'ange (Annonciation de la cellule 3 du couvent San Marco - Fra Angelico, vers 1440)

-

Une voix au-delà de la voix est dans la voix

-

L'Annonciation de Cortone (Fra Angelico, 1433-34) : premier exemple dans l'art italien où les paroles de l'ange et de la Vierge sont visibles

-

L'archange Gabriel, annonciateur (Fra Angelico, vers 1429-1430)

-

Une voix incorporée féconde

-

Dans l'Annonciation, la parole divine, au-delà de la voix, est la chair même

-

Annonciation de la Chapelle de la Vierge à Würzburg (vers 1420)

-

L'"Annonciation" d'Ambrogio Lorenzetti (1344) est le premier tableau où les perpendiculaires au plan du tableau convergent en un seul et même point

-

Duccio (1255/60 - 1318/19) et Giotto (1267 - 1337), fondateurs de la vision perspective moderne, unifient l'espace

-

Tous les paradoxes et apories de la représentation moderne sont déjà réunis dans l'Annonciation de Pérouse, par Benedetto Bonfigli (1450-53)

-

Dans une Annonciation, trois voix différentes conversent entre elles : le Verbe divin (mystérieux), la voix de l'ange (médiatrice), la parole de la vierge (humaine)

-

Annonciation du retable de Mérode (Robert Campin, 1427)

-

[Les Annonciations de Fra Angelico]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Hubert
IVocalAnnonciation

AA.BBB

ViergeInvisible

GV.LEV

PlanSite

ZB.LEE

JN_IVocalAnnonciation

Rang = XAV
Genre = -