Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la voix                     Derrida, la voix
Sources (*) : Derrida, le logos, logocentrisme               Derrida, le logos, logocentrisme
Jacques Derrida - "De la grammatologie", Ed : Minuit, 1967, p136

 

Sens propre et verite (Arsene Gaillour, 2010) -

Derrida, le nom

Quoique pris dans la présence à soi du logos, le nom propre renvoie toujours à une figuration, une inscription idéogrammatique irréductible à la différence phonétique

Derrida, le nom
   
   
   
S'entendre parler S'entendre parler
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La question du nom propre est ici posée par Jacques Derrida dans le cadre d'une réflexion plus générale sur la racine ou l'essence de toutes les sciences (mathématique, politique, économique, religieuse, technique, juridique, etc...). Ces sciences présupposent toutes la phonétisation de l'écriture, c'est-à-dire l'organisation de la pensée dans des structures, des systèmes de différences, de signification, gouvernés par le logos. Mais une écriture purement phonétique est impossible. A l'intérieur de tout système d'écriture ou de signification, il y a du non-phonétique. Une forme graphique a toujours une double valeur : phonétique (ce qui s'entend dans un "je m'entends-parler", dans la présence absolue de la voix), et idéogrammatique. Il en est ainsi du nom propre. D'un côté il a une valeur phonétique (consciente ou inconsciente), il est situé dans un espace, pris dans une chaîne de différences (c'est un mot), et d'un autre côté il s'inscrit dans une figuration, une référence pictographique (c'est une représentation de chose). Cette double valeur est partagée par les écritures dites primitives (par exemple celle des Aztèques), et aussi par l'écriture chinoise ou japonaise, qui témoigne - malgré certains éléments phonétiques - d'une civilisation qui s'est développée hors de tout logocentrisme.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaVoix

BT.KLU

DerridaLogocentrisme

BD.DAA

DerridaNom

FF.LEF

EntendParler

IF.LLO

UNomIdeogramme

Rang = L
Genre = DET - DET