Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le jeu                     Derrida, le jeu
Sources (*) : L'humain, un être de supplément               L'humain, un être de supplément
Jacques Derrida - "L'écriture et la différence", Ed : Seuil, 1967, p423

 

Jeux d'enfants (Pieter Brueghel l'Ancien, 1559) -

Le jeu est un champ de substitutions infinies qui, dans la clôture d'un ensemble fini, exclut la totalisation

   
   
   
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Le jeu est un système dépourvu de centre, qui permet des déplacements et des transformations infinies sans que rien ne vienne l'arrêter. L'absence y détermine un manque qui lance un mouvement de supplémentarité, de suppléance.

Ce concept de jeu permet d'opposer le langage, le discours, le mythe d'une part, au logos, à la structure, à la philosophie d'autre part. Ces derniers ne peuvent se dispenser d'un centre et des concepts de la métaphysique qui lui sont associés : vérité, signe, histoire, conscience, sujet, etc...

-------

On trouve la structure du jeu chez Lévi-Strauss comme chez Bataille. Ce concept est important pour Derrida dans sa quête d'une pensée à venir, au-delà du logocentrisme, qui permette de suppléer à la présence. Il faut pour cela penser l'être à partir de la possibilité du jeu et non l'inverse, dans la perspective, peut-être terrifiante, d'un nouvel humanisme.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaJeu

CB.GAI

ProSupplement

JE.UJJ

T.totalité

Rang = L
Genre = MR - IB