Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
En retrait, en exil, la présence divine                     En retrait, en exil, la présence divine
Sources (*) : Les vases brisés               Les vases brisés
Guideon Berto - "La Bague ouverte", Ed : Galgal, 2007, Oage créée le 10 octobre 2005

 

-

[Dès l'origine de l'univers, la présence divine est retirée, en exil]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

Selon Marc-Alain Ouaknin, la présence divine est en exil dès l'origine de l'univers (Tsimtsoum, Introduction à la méditation hébraïque, p33). La création elle-même est, pour dieu, un exil. S'il a quitté le monde, où est-il? Dans l'absence, dans les trous et cavités du corps, dans l'irreprésentable, dans le nom.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Dans la tradition talmudique, il n'y a pas de mot pour Dieu : le mot désignant la divinité est "Nom"; et de ses noms, déjà, elle se retire

-

Dans le monde actuel privé de présence divine (chekhina), à la place de la présence il y a l'absence

-

La présence divine (chekhina) réside dans le corps qui, plein de trous et de cavités, est à même, par la voix, d'engendrer le parler

-

Avec la mort de Dieu (effondrement du principe divin), on ne peut plus rien représenter, tout met en jeu directement la présence

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Guideon
HebChekhina

AA.BBB

OuakninChevirat

DD.LDD

LXD_HebChekhina

Rang = VE
Genre = -