Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
                   
Sources (*) :              
Shmuel Trigano - "L'ébranlement d'Israël, Philosophie de l'histoire juive", Ed : Seuil, 2002, p155

 

Enseignement sur Erets Israel, Ghetto de Lodz -

Le sionisme est un produit ambivalent de la modernité : fonder un État-Nation, et aussi assumer la charge de l'existence anachronique du peuple juif

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La modernité a programmé la disparition de ce peuple inassimilable qu'elle veut remplacer par une confession (religion). Mais sa survie est une donnée ineffaçable de la réalité historique. Le sionisme incarne ce retour du refoulé (non moderne), et aussi les valeurs de la modernité et de l'émancipation pour les juifs. Il restaure le peuple juif dans un système qui le récuse et le nie.

Le sionisme est resté un paria de la modernité politique, mais la nation israëlienne (comme Juif des nations) est devenue l'écho du peuple juif. Le signe du judaïsme a subsisté dans l'histoire.

Avec le post-sionisme se termine le projet illusoire d'inscrire le peuple juif, en tant que peuple, dans l'émancipation. Le peuple a été réintroduit dans l'historicité. Shmuel Trigano défend l'idée d'une convergence entre nation et peuple dans l'Etat d'Israël, ce qui implique qu'Israël renonce à s'aligner sur les autres peuples.

 

 

Il y a une tragédie de la conscience sioniste, qui conduit à une explosion des contradictions que les post-sionistes ont particulièirement mises en valeur. Le peuple juif peut-il échapper à ces contradictions par un projet d'adéquation avec lui-même? On peut en douter. Les contradictions subsisteront. Le peuple n'est pas maître de l'évolution historique. La divergence entre nation israëlienne et peuple juif est double : d'une part tout le peuple juif n'est pas israëlien (diaspora); d'autre part I'Etat d'Israël lui-même n'est pas juif, quoiqu'on en dise. C'est un Etat moderne où vivent (actuellement) une majorité de juifs, qui se réclame de l'histoire et des traditions juives, mais qui, en tant qu'Etat, n'a que la neutralité d'un Etat.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Trigano

WSionisme

Rang = W
Genre = MK - NP