Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, auto - affection                     Derrida, auto - affection
Sources (*) : Derrida, l'autre               Derrida, l'autre
Jacques Derrida - "De la grammatologie", Ed : Minuit, 1967, p235

 

La cathedrale (Auguste Rodin, 1908) -

Derrida, le toucher

Dans la structure générale de l'auto-affection, l'opération du touchant-touché accueille l'autre

Derrida, le toucher
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Derrida enchaîne en trois pages ramassées sa théorie de l'auto-affection. Elle est "phénoménologique", écrit-il entre guillements, et rapproche deux pratiques usuelles de Jean-Jacques Rousseau : l'écriture et la masturbation. Cette dernière donne une certaine image de ce qu'est l'expérience du touchant-touché [il y en a d'autres, par exemple l'expérience philosophique de Husserl , la théorie de l'introjection de Nicolas Abraham, ou encore la chair christique]. Qu'y a-t-il de commun entre l'écriture et la masturbation? Toutes deux, dit Derrida, sont dangereux, transgressent un interdit, sont vécus dans la culpabilité et laissent une trace de soi dans le monde. Pour ce qui concerne l'écriture, on peut deviner de quelle trace il s'agit. Mais pour ce qui concerne la masturbation? C'est un supplément, une altération, une représentation qui vient s'ajouter à l'expérience immédiate, dont il ne reste rien de tangible mais qui engage un mouvement qui détache de la pure présence à soi.

C'est ainsi que, à partir d'un toucher qui est simultanément touchant et touché, actif et passif, émerge le tiers c'est-à-dire le monde, ce lieu où le soi expose un dehors, une marque, et se laisse affecter par l'autre. Pour qu'il y ait altérité, il faut d'abord qu'il y ait eu altération.

 

 

Cette structure que Derrida découvre dans la masturbation, il la décrit aussi dans le déchirement de l'hymen. Dans les deux cas le sujet, dans un rapport à soi, engage une extériorité.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaAutoAffection

HO.KJJ

DerridaAutre

CE.KLL

DerridaToucher

GF.LFG

UAutoAffection

Rang = H
Genre = MR - IA