Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'Internet au-delà de ses usages                     L'Internet au-delà de ses usages
Sources (*) : La puissance du Web, il faut l'écrire               La puissance du Web, il faut l'écrire
Paul Mathias - "Des libertés numériques - Notre liberté est-elle menacée par l'Internet?", Ed : PUF, 2008, pp4-5

 

-

[L'Internet dépasse toujours les usages pour lesquels il est prévu]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Quels sont les usages de l'Internet? Le courrier? Le commerce? Les loisirs? La politique? Aucune limite ne leur est fixée a priori. Ils peuvent être cognitifs, artistiques, commerciaux, privés ou publics, épistolaires, conversationnels, littéraires, gestionnaires, etc... D'ailleurs comment définir un usage? S'il s'agit de répondre aux besoins spécifiques des "usagers", ils sont aussi nombreux et intarissables que ces besoins. Le fait que les ressources sont proposées sous forme d'offres de services ne les limite pas.

En général, nous nous repérons sur ces usages pour nous orienter dans l'Internet. Mais le Réseau est toujours en excès sur son utilisation. Ce n'est pas (seulement) un outil ou un instrument, c'est un complexe linguistique. De même qu'un langage peut produire un nombre infini de phrases, l'Internet peut produire un nombre infini de pratiques, d'écarts et d'oeuvres par rapport à ces pratiques. Même si on établissait une liste complète, empirique, de toutes les expérimentations possibles du Réseau, elle ne suffirait pas pour représenter adéquatement son "phénomène total".

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

L'Internet est l'ensemble empirique de tous ses usages

-

Dans l'univers Internet, les seules constellations sur lesquelles on puisse s'orienter sont les usages

-

Nous vivons l'Internet comme un instrument pour des usages, sans savoir ni où nous nous situons, ni ce que nous faisons

-

Comme figure contemporaine du réel, l'Internet est en excès permanent sur lui-même

-

[Si une "citoyenneté Internet" est concevable, elle ne se fonde pas sur une communauté mais sur le postulat que toute conduite est en droit une conduite d'écart]

-

Peut-on encore parler d'oeuvres dans le cyberespace?

-

L'idéal de fluidité et de transparence de l'Internet voile l'assujettissement de l'usager à des fonctions prédéfinies

-

L'Internet, qui se présente comme un outil infiniment disponible, n'est que le produit volatile de ses opérations

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Mathias
InternetUsage

AA.BBB

InternetCheminements

ED.OKK

HU_InternetUsage

Rang = zQuois_InternetUsage
Genre = -