Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'Internet fait penser                     L'Internet fait penser
Sources (*) : La puissance du Web, il faut l'écrire               La puissance du Web, il faut l'écrire
Ingfrid Pollano - "La fortuitude active", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 15 octobre 2005

 

-

Désencrypter l'Internet

[L'Internet ne pense pas, mais fait penser]

Désencrypter l'Internet
   
   
   
L'œuvrance des réseaux L'œuvrance des réseaux
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

logo

 

L'Internet ne pense pas, mais il fait écho à d'autres lieux où ça pense. En contribuant au bricolage de nos pratiques usuelles, il les altère, les subvertit, les métamorphose. Cette mutation prodigieuse conduit à repenser la mémoire non seulement comme "stock", mais comme fonctionnement du psychisme dans son rapport à la vérité.

La pensée n'est pas hiérarchisable. Les pensées techniques, poétiques, littéraires, philosophiques ou autre se mêlent et utilisent les mêmes artefacts. En donnant lieu à de nouvelles convergences inattendues, sur le modèle de la convergence musique/informatique, l'Internet contribue à ces mélanges.

Une "cosmopédie" (enseignement sans limite) s'y déploie. En déléguant à l'ordinateur certaines de ses facultés (mémorisation, calcul), elle facilite à la fois un "Je pense" et un "Nous pensons". Le cogito singulier y trouve sa place, et aussi la communauté pensante.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

En délégant à l'ordinateur ses facultés de mémorisation et de calcul ("il pense"), l'homme peut se concentrer sur un "je pense" (cogito singulier) ou un "nous pensons" (collectif)

-

L'Internet, c'est de la pensée

-

La structure des réseaux met en jeu une pensée réticulaire qui se produit sans cesse en écho d'elle-même

-

Sur Internet, on apprend à bricoler par un "collage libre" d'un type nouveau : des idées abstraites sous forme concrète

-

Entre la pensée et la technique, il n'y a ni dissociation, ni hiérarchie

-

Dans le cyberespace, le savoir est une cosmopédie : continuum sans séparation de la communauté pensante

-

La prodigieuse mutation d'aujourd'hui oblige à repenser la mémoire, pas seulement quantitativement, mais dans ses rapports au psychisme, à la vérité et au simulacre

-

En surdéterminant nos pratiques les plus usuelles, l'Internet les altère, les subvertit, les métamorphose et leur donne un autre sens

-

La convergence musique / informatique pourrait servir de modèle à une convergence pensée / réseaux

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ingfrid
InternetPensee

AA.BBB

InternetCheminements

LP.UKK

MQiInternet

UA.NKU

OLETParcours

NG.PPJ

HP_InternetPensee

Rang = zQuois_InternetPensee
Genre = -