Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Sur des films                     Sur des films
             
Ozzy Gorgo - "L'écranophile", Ed : Galgal, 1988-2007, Page créee le 16 octobre 2005

 

-

Il arrive qu'une famille divisée s'unisse - mais pour le malheur (Family Business, film de Sidney Lumet, 1989)

   
   
   
                 
                       

logo

Pour acquerir le DVD, cliquer sur l'image

 

Le grand'père Jessie MacMullen est un incorrigible cambrioleur, le père Vito est rangé et le fils Adam, élève surdoué, admire son grand'père.

C'est le mélange des origines. Le grand'père (Sean Connery), écossais, s'est marié avec une sicilienne. Il en a eu Vito (Dustin Hoffman). Celui-ci s'est marié avec une Juive et en a eu Adam.

Famille unie pour un coup, pour un braquage, et surtout pour le malheur. Etrange famille d'ennui et d'échec, où le casse tragique fait figure d'unique évènement.

Qui est le père de qui? Il n'y a qu'un homme dans l'histoire : le grand'père. Lui sait vivre, lui sait dépenser. Les deux autres sont des ratés sans volonté ni boussole.

Le film est émouvant car Vito et Adam vivent en terrible manque. Adam est torturé. C'est son sang juif (maternel) qui s'exprime. Il a été trop aimé. Il recherche le danger, l'aventure, une jouissance indéfinissable. Ce n'est pas un hasard si Vito a épousé une Juive : c'était pour échapper à la violence paternelle et à l'hérédité sicilienne. Vito réussira au bout du compte, car Adam n'est pas fait pour être voleur.

Qu'est-ce qui empêche Vito et Adam d'être heureux? D'où vient cette mélancolie, cette insatisfaction? De quel péché portent-ils le poids? Ce Family Business est l'échec de la déculpation. Il n'y a pas de vrai désir d'argent. il y a un questionnement sur le thème : Vivre, qu'est-ce que ça serait?

 

 

Adam présente sa petite amie à sa famille. Cette petite amie a monté une combine : elle achète des appartements habités par des gens qui vont mourir et les revend ensuite plus cher. Jessie désapprouve le procédé : il est légal et dégoûtant, car on profite du malheur des gens. Car Jessie ne recherche pas l'argent pour l'argent. Il recherche un moyen illégal et gratuit de se procurer de l'argent, "pour le plaisir". Pour lui, La vraie jouissance est illégale. C'est cette gratuité, ce plaisir de l'effraction, dont son fils et son petit-fils, devenus des bourgeois, sont incapables.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Films
CinemaChrono

1989.LU.MET

zm.Lumet.1989

Rang = YLumet
Genre = MH - NP