Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Philosopher, jouir de la langue                     Philosopher, jouir de la langue
Sources (*) :              
Jacques Lacan - "Sem XVI, D'un autre à l'Autre", Ed : Transcriptions, 1968-69, 13 novembre 1968

 

Le centre de l'etre (Henri Geride, 2012) -

Il n'est pas d'autre jouissance que ce vide au centre de ton être

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Lacan (Sem16 *p28 §2) cite un "vieux roi" qui s'exprime dans l'Ecclésiaste, vieux roi "qui ne voyait pas de contradiction entre être le roi de la sagesse et posséder un harem". Il s'agit de Kohélet, fils de David, roi à Jérusalem, à qui Lacan fait dire : "Tout est vanité, sans doute, jouis de la femme que tu aimes c'est-à-dire fais anneau de ce creux, de ce vide qui est au centre de ton être, il n'y a pas de prochain si ce n'est ce creux même qui est en toi, c'est le vide de toi-même". <Je trouve dans l'Ecclésiaste (7:24) : "Ce qui existe est si loin et si infiniment profond! qui pourrait y atteindre?">.

A rapprocher de La femme jouit du phallus comme trou de jouissance. Ce vide, c'est ce dont l'homme fait don (à la femme) quand il "donne ce qu'il n'a pas". cf à ce propos une autre citation de l'Ecclésiaste (7:27 et 28) in La femme n'existe pas. Ce qui fait, pour l'homme, la valeur incommensurable de la femme, c'est qu'elle recueille comme valable, comme digne d'estime, ce "rien" qu'il a à lui donner. Elle fait même plus : elle valorise ce rien. C'est pourquoi, par elle, on pourrait croire qu'il y a de la jouissance. On y croit même, elle opère cette transmutation. Par la présence phénoménale de la femme, peut se dire que La jouissance est le sens de l'être. Par son biais, l'être prend sens. Par le désir d'elle, du sens vient dans l'être.

Lacan rapproche lui-même cette prop. de la Cabale juive. In Sem16 *p29), après avoir cité Qohélet, il termine sa séance par ceci : "C'est là-dessus qu'à la façon d'une simple, d'une totale, d'une religieuse énigme, de celle qui n'est approchée que dans la Cabale, je vous dirai aujourd'hui quitus".

 

 

C'est une relation dynamique et non pas statique. La jouissance est la chute du sujet au centre de lui-même.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lacan
InsuJouissance

IV.PAS

Q.desêtre

Rang = Vjouissance
Genre = DET - DET