Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'Internet, c'est du discours                     L'Internet, c'est du discours
Sources (*) : Désencrypter l'Internet               Désencrypter l'Internet
André Dautierre - "L'écriture des réseaux", Ed : Guilgal, 2007-2016, Page créée le 23 octobre 2005

 

A Gauguin (Emile Bernard, 1888) -

Internet, c'est du discours qui produit du discours

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

Qu'est-ce que le discours? Disons que c'est un ordre de langage qui fait sens pour ceux qui y sont impliqués. Pour que l'Internet ait un usage, pour qu'il fonctionne, pour qu'il soit investi, il faut qu'il soit pris dans une logique de désir c'est-à-dire dans du discours.

Quel discours? C'est là que commencent les difficultés.

L'Internet s'inscrit dans le discours contemporain. Il met l'accent sur certaines dimensions. Il en gauchit d'autres.

Il produit aussi son (ou ses) propre(s) discours. En effet le discours de l'Internet n'est pas univoque. Il varie en fonction de la demande adressée au réseau et de différentes circonstances qu'on peut qualifier de rencontres. Il se démultiplie, se dissémine. Il est instable, volatile. Il produit plus d'incertitude que de stabilité. Le sujet qui y chercherait des repères serait confronté à sa propre disparition.

Internet produit des mutations du discours qui l'affectent et qui affectent aussi le discours contemporain. Ces mutations peuvent être locales ou générales. Elles n'induisent pas seulement des changements, des déplacements, des substitutions, elles peuvent toucher à l'essence même du discours, le destituer ou l'invalider.

Une société basée sur l'Internet pourra-t-elle encore s'appuyer sur un discours constitué? Est-elle vouée à se mesurer à une menace permanente d'effacement ou d'effilochement du discours?

 

 

Emile Bernard représente, sur une surface unique, des bretonnes conversant et des bretons conversant, chacun dans son coin. Il y a aussi - comme il peut y avoir sur Internet - une paire d'agneaux et une petite Becassine solitaire. Ils ne se connaissent ni ne s'entendent, et pourtant participent d'un discours commun.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

AndrŽ
InternetDiscours

CD.FJK

MQiInternet

OI.DQQ

WInternetDiscours

Rang = P
Genre = MR - IB