Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Sur des films                     Sur des films
             
Ozzy Gorgo - "L'écranophile", Ed : Galgal, 1988-2007, Page créée le 25 octobre 2005

 

-

Mon père est si complaisant à l'égard du nazisme que je ne peux faire autrement que de me tuer moi-même ("Allemagne année zéro", film de Roberto Rossellini, 1948)

   
   
   
                 
                       

logo

 

Le jeune fils (Edmund) ne supporte pas la souffrance de son père. Comme il est dépourvu de tout, il n'a rien à lui offrir, sauf la délivrance. N'est-ce pas ce que lui-même, le père, demande avec insistance? N'est-ce pas ce que son ex-professeur lui conseille? N'est-ce pas implicitement ce à quoi l'incitent son frère et sa soeur, qui ne font rien pour soutenir la famille? Edmund n'a aucune racine. Quoi qu'il fasse, sa culpabilité est écrasante. Il n'y a plus d'héritage possible. La faiblesse du père n'a d'égale que la lâcheté du frère. Edmund porte à lui seul le poids du monde. Il faut qu'il se débarrasse de son père, ce qui entraîne inéluctablement sa propre mort. C'est comme si son père lui disait : Pour que je sois un père, il faut que tu me tues, et que tu payes le prix de ce meurtre en te tuant toi-même. Tel serait le message du nazisme.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Films
CinemaChrono

1948.RO.SSE

zm.Rossellini.1948

Rang = YRossellini
Genre = MH - NP