Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'expérience de Brunelleschi                     L'expérience de Brunelleschi
Sources (*) : Sur la perspective illusionniste.               Sur la perspective illusionniste.
Hubert Damisch - "L'origine de la pespective", Ed : Flammarion, 1987, p81

 

-

Filippo Brunelleschi

[L'expérience de Brunelleschi (1425) est le moment inaugural de la perspective artificielle]

Filippo Brunelleschi
   
   
   
Hubert Damisch Hubert Damisch
Sur le Contemporain               Sur le Contemporain    
Masaccio, Brunelleschi                     Masaccio, Brunelleschi    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

La tradition a fait de Brunelleschi l'un des pères fondateurs de la Renaissance et le héros moderne inventeur de la perspective artificielle. Cette tradition a pris naissance de son vivant (il est né en 1377, mort en 1446). Elle est justifiée chronologiquement, car sa première expérience date de 1425, l'année même où Masaccio a peint sa Trinité et environ 8 ans avant qu'Alberti ne commence à rédiger Della pittura, le livre où la théorie de la perspective est résumée more geometrico pour la première fois, et une cinquantaine d'années avant que le mot prospettiva ne se répande.

Certes Giotto et Ducio avaient commencé à faire converger des lignes vers des points de fuite, mais ce que propose Brunelleschi est complètement différent. C'est une démonstration pratique, non linguistique, vérifiable par tout un chacun, contre laquelle nulle tradition ne saurait prévaloir. Une telle rupture ne se laisse contenir dans aucune limite régionale. Tous les champs y sont impliqués : art, science, technique, géométrie, scénographie, architecture, etc.... C'est un paradigme, un carrefour d'histoires, une révolution galiléenne, un véritable stade du miroir de la peinture. Au-delà de ses objectifs immédiats, elle est sous-tendue par un projet qu'on peut qualifier de transcendantal.

Dans la première expérience, le sujet, réduit à un point-trou, quasiment anéanti, se voit imposer une place qui ne dépend pas du réel, mais du système de coordonnées du tableau tel qu'il se reflète dans le miroir. Dans la seconde expérience, il faut que le tableau soit découpé pour faire apparaître le réel comme tel.

Hubert Damisch attire l'attention sur la dimension spéculaire de ces deux expériences fondées sur une double dénégation : (1) le caractère réflexif du dispositif (2) la soumission du regard (le sujet percevant) à l'oeil (point géométrique). La perspective, qui ne s'intéresse qu'aux contours, reflète le point de vue d'un sujet réduit à un point. Tout ce qui lui échappe - par exemple les couleurs, les nuages, la matérialité du support -, tout cela n'est plus qu'un reste, un supplément [une situation qui serait encore aggravée aujourd'hui, avec l'écran télévisuel].

-------

CHRONOLOGIE :

- 1425 : expérience de Brunelleschi, dont on peut dire qu'elle institue la perspective.

- 1434 : début de la rédaction de Della pittura d'Alberti dont le premier livre contient l'exposé princeps de la construction perspective raisonnée (more geometrico).

- 1436 : dédicace de la version en langue vulgaire du livre d'Alberti, Della pittura, à Brunelleschi, Donatello, Ghiberti, Luca Della Robbia et Masaccio. Dès cette époque, Alberti fait le lien entre la perspective comme procédé pictural et la perspective comme lieu où le sujet s'inscrit.

- 1460-64 : Traité d'architecture de Filarète. Il associe le nom de Brunelleschi à la découverte de la perspective.

- 1475 : l'expérience est décrite par le mathématicien Antonio di Tucci Manetti dans sa Vita de Filippo Brunelleschi.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Brunelleschi réalise vers 1425 une expérience démonstrative qui institue la perspective exacte (première expérience de Brunelleschi)

-

La perspective a partie liée avec l'espace urbain

-

La perspective n'est pas qu'une construction formelle, c'est un lieu que peut habiter un sujet concret

-

L'expérience de Brunelleschi est le stade du miroir de la peinture

-

Seconde expérience de Brunelleschi : La peinture ne représente pas les choses telles que l'oeil les voit, mais telles que les lois de la perspective les imposent à notre raison

-

Dans l'expérience de Brunelleschi, le sujet est réduit à un oeil, l'oeil à un point, et le regard est astreint à passer par un trou

-

L'expérience de Brunelleschi ne démontre l'équivalence du point de fuite au point de vue que par dénégation de son dispositif spéculaire, soumission du regard à l'oeil

-

Dans la perspective, le sujet s'implique comme une origine qui serait déduite du dispositif même, et de la distance qu'il prend à l'égard de l'objet

-

Dans l'expérience de Brunelleschi, l'image perspective est comme un rêve : "ça montre" (monstration), et en plus "ça démontre" (démonstration)

-

La forme "perspective" dont Brunelleschi est tenu pour l'inventeur démontre que le symbolique ne se résume pas au langage

-

La perspective, qui repose en son fond sur un paradoxe spéculaire, n'est pas sans reste, comme le montre la place des nuages dans l'expérience de Brunelleschi

-

[Vers 1425, l'expérience de Brunelleschi et la "Trinité" de Masaccio témoignent d'une commune expérience, dans laquelle le sujet occupe la place que lui assigne la perspective]

-

En tant que code, technique, dispositif ou habitus de la représentation, la perspective est au service d'un projet : projeter l'infinité du monde sur un horizon limité

-

Brunelleschi inaugure une vérité de la peinture qui n'est plus théologique ou naturaliste, mais transcendantale

-

Si on la refaisait à notre époque, l'expérience de Brunelleschi situerait le spectateur télévisuel à la place du miroir où l'Autre voit l'image

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Damisch
DamischBrunel

AA.BBB

ArtPerspective

DB.LDB

BrunelleschiParcours

EE.LEE

DamischCheminements

KG.LGG

PlanSite

XE.LEE

MasaccioBrunelleschi

CE.LEC

JP_DamischBrunel

Rang = P
Genre = -