Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Sur la perspective illusionniste.                     Sur la perspective illusionniste.
Sources (*) : L'expérience de Brunelleschi               L'expérience de Brunelleschi
Hubert Damisch - "L'origine de la pespective", Ed : Flammarion, 1987, p107-8

 

Premiere experience de Brunelleschi (Presentation Hubert Damisch in OP p142) -

Brunelleschi réalise vers 1425 une expérience démonstrative qui institue la perspective exacte (première expérience de Brunelleschi)

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Filippo Brunelleschi, qui était surtout un homme de chantiers, un architecte, ne cherchait peut-être qu'un procédé pratique pour représenter un bâtiment sur un plan. Mais la portée de son invention, telle que nous pouvons la décrire aujourd'hui, après-coup, presque six siècles plus tard, déborde ces intentions. Hubert Damisch parle de moment inaugural de la perspective - ce que confirme la Trinité de Masaccio, dont le schéma perspectif aurait été dessiné par Brunelleschi. Mais il va encore plus loin : cette expérience serait le moment d'un stade du miroir de la peinture, le moment où le sujet, se délestant de ses désirs, s'implique comme origine.

Le dispositif est assez simple :

- sur un petit panneau qu'on peut tenir à la main, Brunelleschi a peint le baptistère de San Giovanni tel qu'on le voyait à partir de l'intérieur du portail central de la cathédrale de Florence, avec tout son environnement. Petit détail : une partie du panneau est argentée pour que le ciel puisse s'y refléter. Seul l'espace urbain est représenté en perspective.

- il perce un trou dans le panneau, de sorte que l'oeil de l'observateur puisse se placer derrière.

- de l'autre main, il tient un miroir.

- en regardant, de derrière le panneau, la surface du miroir, un effet d'illusion se produit. N'importe quel florentin de l'époque habitué à regarder le baptistère depuis cet angle de vue le reconnaîtra, avec tous ses détails.

Cette expérience est le prototype, le modèle de la perspective artificielle. N'importe qui peut vérifier qu'à partir du tableau, il est possible de désigner le lieu d'où il a été peint.

Comment Brunelleschi s'y est-il pris pour peindre le panneau? Manetti ne le précise pas. Il aurait fort bien pu s'aider d'un miroir en peignant à même la surface, mais compte tenu de la démonstration qu'il voulait faire, on peut imaginer qu'il a utilisé un procédé de perspective dont il voulait prouver la justesse. Il aurait pu, par exemple, se servir d'un plan au sol et d'une vue en élévation des bâtiments, pour les rapporter sur un plan de projection (intersection de la pyramide visuelle).

 

 

Première expérience de Brunelleschi telle que décrite par le mathématicien Antonio di Tucci Manetti dans sa Vita de Filippo Brunelleschi qui aurait été rédigée vers 1475, un demi-siècle après l'événement.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Damisch
ArtPerspective

TB.LOB

DamischBrunel

DD.LDD

W.brunelleschi

Rang = W
Genre = A -