Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Sur la proposition orlovienne                     Sur la proposition orlovienne
Sources (*) : Lévinas, le langage               Lévinas, le langage
Emmanuel Lévinas - "Totalité et infini (Essai sur l'extériorité)", Ed : Livre de Poche, 1971, p97

 

Deux points dans le blanc (Calixthe Daggoua, 2010) -

L'objectivité de l'être se pose dans un discours, dans une proposition qui s'entre-tient entre deux points qui ne font ni système, ni totalité, ni cosmos

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Les choses ne prennent pas sens dans l'unité de l'être satisfait, mais "en route", dans l'insatisfaction, dans l'indigence provisoire de l'être. La conscience de l'objet ne vient ni de la finalité, ni de la main qui s'en sert, ni de la bouche, des yeux ou des oreilles qui en jouissent. Elle vient du discours, du langage. L'objet ne renvoie ni au penseur qui le fixe, ni au contenu qu'il signifie, mais à l'émetteur du signe, à l'altérité absolue d'autrui qui lui parle, lui enseigne et lui propose un monde.

Le signifiant, qui émet le signe, est de face. Il se manifeste en proposant le monde, en le thématisant. La proposition ne flotte pas en l'air : elle manifeste autrui.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Levinas
IdixaProposition

EO.LOO

LevinasLangage

LE.LLE

U.métaphysique

Rang = L
Genre = DET - DET