Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'énigme de la figure                     L'énigme de la figure
Sources (*) : Les quatre niveaux du Pardès               Les quatre niveaux du Pardès
Georges Didi-Huberman - "Fra Angelico, Dissemblance et figuration", Ed : Flammarion, 1995, p68

 

Melchisedek initie Abraham (Autel de Verdun) -

Les quatre niveaux de sens de l'Ecriture (imitation, allégorie, tropologie, anagogie) fonctionnent moins comme "cadre" de pensée que comme modèle d'ouverture et de foisonnement

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Ce sont les quatre principes de lecture de l'Ecriture sainte admis pendant tout le Moyen-Age par les chrétiens, puis abandonnés à la Renaissance :

A. Un sens obvie (historia), qui correspond à un récit ou un épisode de la bible. C'est la figure-aspect, représentative, mimétique, celle qui raconte une histoire clairement discernable. L'esthétique classique, humaniste, celle de l'histoire de l'art, s'appuie sur ce niveau de sens.

B. Trois sens qui ouvrent à la profondeur du mystère : allegoria, tropologia, anagogia.

- allegoria : ce n'est pas ce qu'on doit voir, mais ce qu'on doit croire : une empreinte dans la chair en vue d'une conversion spirituelle, un pressentiment du mystère, une préfiguration. Le verbe y est converti en vue de la vérité. C'est un travail mnémotechnique, scolastique, proche du principe aristotélicien des fantasmata (images) qui sont à la base de toute connaissance. Le trésor des figures y est présenté selon un certain ordre. Double fonction : choc singulier (irruption, symptôme, image efficace) et structure régulière (reprise d'un paradigme, mise en ordre). Le tableau produit le théologique, son lieu produit la figure. Il est organisé temporellement. Il joue sur l'immédiateté, mais aussi sur les trois registres passé / présent / avenir. La mémoire vaut comme intention.

- tropologia : le sens littéral est converti en vertu morale. C'est un guide au jour le jour, une mise en acte, l'attente d'une visibilité que la figure ne montre pas. Elle invite à se sentir concerné par l'image, incorporé en elle dans une contemplation. Elle fait signe vers la finalité, la fin de l'histoire : mort, résurrection, dépasssement.

- anagogia : c'est le principe ultime de toutes ces conversions, le sens mystique par excellence : contemplation, désir de béatitude éternelle, matière glorieuse qui boucle le temps figural, baiser d'éternité. C'est un temps d'immédiateté, d'imminence, de proximité, qui rend présent le mystère de l'Incarnation. Dieu nous regarde. Le Christ est partout, et aussi nulle part. Particules de théologie négative qui ouvrent le sens. Ce voir est ouvert sur une vision intérieure. Il affirme le non-sens au point d'infinitiser le sens. Un acte d'incorporation fait passer le devant opaque dans un dedans lumineux.

Le quadruple sens se nourrit de déplacements, d'associations d'idées. Sa finalité n'est pas de clôturer le sens, mais de le diffracter, de mener un travail constant, presque délirant, d'invention et d'effloraison signifiante.

 

 

Les quatre niveaux de sens sont issus de la Cabale juive. Ils forment ensemble le Pardès (paradis en hébreu) et s'inscrivent dans l'enseignement ésotérique de la bible. Melchisedek, (identifié à Enoch, le premier initié, et à Elie, instructeur des mystiques), est l'initiateur d'Abraham. Ici une plaque d'autel d'or et d'émaux de Nicolas de Verdun, conservée à Klosterneuburg (Autriche).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DidiHuberman
DidiFigure

XF.LJF

PardesConnaissance

GF.LFG

XEcritureNiveaux

Rang = XEcritureNiveaux
Genre = MR - IA