Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la philosophie                     Derrida, la philosophie
Sources (*) : Ecrire dans la mouvance derridienne               Ecrire dans la mouvance derridienne
Jacques Derrida - "Marges de la philosophie", Ed : Minuit, 1972, pII

 

Machine a ecrire Edland (1892) -

Derrida, texte, hors - texte

Le texte philosophique opère comme machine d'écriture, où des propositions typées et enchaînées représentent cette autre pièce de la machine : l'"intention" de l'auteur

Derrida, texte, hors - texte
   
   
   
Sur la proposition orlovienne Sur la proposition orlovienne
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Jacques Derrida parle du texte de Hegel et aussi du texte philosophique en général [c'est-à-dire du texte dans sa clôture, celui de la métaphysique]. Ce texte est fait de propositions reconnaissables et isolables qui font système. A travers ces propositions, la philosophie s'efforce non seulement de se penser elle-même, mais de penser aussi son autre, son extériorité. C'est cela le problème des marges, du tympan, évoqué dès les premiers mots de ce livre : "Tympaniser - la philosophie". Il y a deux côtés du tympan : l'interne et l'externe (le texte et le non-texte); mais quand il résonne, il est une surface unique. Il reçoit les coups [un coup, chez Derrida, c'est ce qui n'a lieu qu'une fois].

Dans cette machine, l'auteur est lecteur de son propre texte. Il tient à s'interpréter lui-même, et il tient aussi à penser, dans sa propre langue, l'autre qui le lira. Mais alors il n'est qu'une pièce de cette machine qu'il a mise en branle. Peut-il penser son autre, c'est-à-dire le point de vue du non-philosophe, dans la même langue qu'il se pense lui-même, cette langue propositionnelle typée et enchaînée? [Certainement pas sans violence].

 

 

[Le texte philosophique, comme système de propositions, opère comme une machine hors-contexte, détachée de l'intention de l'auteur. Peut-elle penser son extériorité? Il faudrait pour cela qu'on crève le tympan du philosophe. C'est ce que fait le lecteur (qu'il soit philosophe ou non philosophe) en traduisant ces propositions dans une autre langue - son idiome à lui].

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaPhilosophie

FI.HPM

DerridaIdixa

PH.ILO

DerridaTexte

UL.LKJ

IdixaProposition

PF.LFF

NPhiloTexte

Rang = O
Genre = MR - IB