Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Internet, l'inconscient                     Internet, l'inconscient
Sources (*) :              

 

Sexe informatique (Steve Coo k, 1992) -

A partir de la cyberpsychologie dévelopée par John Suler.

Le cyberespace, avec ses mondes virtuels, est la mise en scène moderne de nos fantasmes et de nos rêves

   
   
   
                 
                       

 

Le cyberespace peut rendre perméable la frontière entre conscience et inconscient. Les images et les symboles se rapprochent du langage de l'inconscient. Une image contient en général plus de déterminations qu'un simple mot. Le processus primaire (domaine de l'inconscient et du rêve) ignore le temps et la contradiction, tandis que le processus secondaire prend en compte le principe de réalité. En abolissant certaines contraintes de la réalité, les mondes virtuels laissent s'exprimer le processus primaire, ce qui donne à ces mondes une atmosphère onirique et encourage un certain type de dépendance. Les mondes virtuels sont des lieux où l'on se connecte la nuit…

Dans les rêves, les règles conventionnelles de l'espace ne s'appliquent pas. Le rêveur peut passer d'une scène à une autre sans avoir besoin de traverser quoi que ce soit. La gravité et les lois de la physique peuvent disparaître : on peut flotter, rebondir, voler, etc. Il se passe la même chose dans les mondes virtuels. Le fait de pouvoir se téléporter en cliquant sur des objets donne à ces derniers un pouvoir magique symbolique comparable à ceux que possèdent certains objets dans les rêves. Les mondes virtuels possèdent également une magie onirique qu'ils tirent du principe de génération spontanée qu'on n'expérimente nulle part ailleurs : les personnes et les choses semblent surgir de nulle part, de rien. Ils peuvent changer de forme et de taille sans respect de la loi physique de conservation. Une fois leur mission accomplie, ils retournent au néant.

 

 

Nous sommes là en plein processus primaire. - Le succès d'un monde virtuel reposerait sur sa faculté à laisser s'exprimer ce processus primaire. Toute contrainte réaliste (images, règles de fonctionnement, échanges monétaires) pourrait être un obstacle à son succès.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Auteurs
InternetInconscient

CI.NCS

T.inconscient

Rang = O
Genre = MK - NG