Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                 
 
                     
L'Internet produit ses normes                     L'Internet produit ses normes
Sources (*) : L'e-citoyen ne fait pas groupe               L'e-citoyen ne fait pas groupe
Paul Mathias - "Des libertés numériques - Notre liberté est-elle menacée par l'Internet?", Ed : PUF, 2008, p78

Le souci de gouvernance de l'Internet repose sur une tentative d'appliquer à des enjeux multiples et non explicités des principes universalistes

   
   
   
                 
                       

En organisant un Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI), l'ONU s'est emparée de trois types de problèmes :

- l'usabilité du réseau : organisation industrielle et logicielle, dimensionnement, économie, maintenance des infrastructures techniques (y compris les DNS), gestion des adresses IP, distribution des noms de domaines en sémantèmes intelligibles, avec ses enjeux éthiques et commerciaux (marques).

- les problèmes juridiques : droit(s) applicable(s), compatibilité entre les différents types de normes (techniques, éthiques et autres).

- sens et horizon du Réseau, procédurs de prises de décision, démocratie, vivre-ensemble.

Entre les mondes académique, économique et politique, il faut trouver une nouvelle forme de contrat social. L'idée d'auto-gouvernance de l'Internet est dans l'air depuis au moins 1998 (conférence de Reston, en Virginie). Il s'agit de rendre les règles de fonctionnement du réseau acceptables par les usages de toutes cultures et origines, malgré les déséquilibres entre pays, l'existence d'entreprises monopolistiques et l'intrication de problématiques multiples, éthiques, économiques ou politiques.

L'Internet implique-t-il un nouveau contrat social, une fondation de type constitutionnel? Faut-il y ériger un gouvernement sur des bases neuves, distinctes de celles des Etats et des institutions en place? Pas sur un être-ensemble, car les valeurs et les intérêts des acteurs de l'Internet ne diffèrent pas de ceux des démocraties occidentales. Une humanité ou une citoyenneté spécifiquement réticulaire ne reposerait pas sur les facteurs communs, mais sur les écarts.

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
 
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Mathias
InternetNorme

EE.LEE

InternetEcart

GE.LEG

T.politique

Rang = O
Genre = -