Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Rien n'assure que le garant réponde                     Rien n'assure que le garant réponde
Sources (*) :              
Henri Atlan - "Les Etincelles de Hasard (tome 2 : Athéisme de l'Ecriture)", Ed : Seuil, 2003, p90

 

Alarme nocturne, l'avance (Charles West Cope, 1871) -

Le principe de précaution se détruit lui-même car, si son application peut avoir des conséquences pires que sa non-application, il ne faut pas l'appliquer

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le principe de précaution est supposé s'appliquer dans des situations incertaines où l'on n'est pas capable d'évaluer le risque (par opposition à la prévention, quand une évaluation est possible). Il revient à mélanger les différents types de responsabilité, ou plus exactement à appliquer à la responsabilité après-coup ce qui relève de la responsabilité a priori.

Ses effets peuvent être catastrophiques, justement parce que le pire ne peut pas être prévu. Il sert surtout à prévenir le risque, pour des décideurs en charge, d'être eux-mêmes poursuivis. Utilisation contre-productive qui conduit à déresponsabiliser.

Ce qu'il faut faire, c'est agir avec prudence, une vertu qui accompagne l'action et qui relève de la sagesse. Elle prévient l'hubris mais n'est pas un principe.

Il y a une part d'ignorance de la communauté scientifique. Le principe de précaution donne l'illusion que cette ignorance est comblée.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Atlan
ProGarant

WP.LLO

U.précaution

Rang = P
Genre = MR - IA