Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le juste, un axiome                     Le juste, un axiome
Sources (*) : A l'horizon, la réparation               A l'horizon, la réparation
Ernest Egakis - "Le démon du juste", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 22 novembre 2005

 

-

[La justice est l'axiome unique qui peut servir de fondement]

Autres renvois :
   

Derrida, le juste

   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

ll n'y a pas de recette pour voir le juste, pour le repérer, et encore moins pour l'être. Le juste est si éloigné qu'il en est risible, si inaccessible qu'il en est tenu à distance, et pourtant nous en avons une intuition immédiate, irréductible. Nous sommes tous capables de crier, instantanément, sans réfléchir : C'est pas juste!, et nous fixons ce point abstrait, indémontrable, le juste, qui nous engage au-delà de toute démonstration.

Le juste est le fondement de la tradition occidentale, à partir duquel toute sagesse se bâtit, toute idée se conçoit, tout droit s'énonce et toute politique se juge. Il ne faut pas le confondre avec la vérité. Comme l'a expliqué Socrate, c'est un démon. Il se dérobe à toute calcul, ignore les programmes sophistiqués ou les méthodes scientifiques ou pseudo-scientifiques qui pourraient, en théorie, l'atteindre avec efficacité. Il n'y a pas pour lui de théorie. La justesse ne récompense rien, elle se manifeste comme un caprice divin, un don.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Depuis Platon jusqu'aux Lumières, c'est à propos de l'idée de justice que doit être tranchée la question de l'idée en général, et aussi celle du droit

-

Pour se défendre, la victime convoque l'idée du juste

-

La justice est indéconstructible pour Jacques Derrida comme la pitié était innée pour Jean-Jacques Rousseau

-

On entend mieux une voix qui vient du point central de l'être

-

La justice est toujours requise dans l'urgence et la précipitation, avec la violence irruptive d'un performatif

-

Le vrai mérite d'un juge est de dire des choses justes, tandis que celui d'un orateur est de dire la vérité

-

En chaque oeuvre s'invente une "justesse" incalculable

-

La fonction de la voix est d'abord d'appeler la justice

-

Une voix divine ou démoniaque enjoint à Socrate de soutenir la loi et la justice, de stimuler comme un père ou un frère chaque citoyen

-

[Salomon a échoué au point même de son plus grand talent : la justice]

-

Ce que Salomon demande à l'âge de 17 ans, "un coeur intelligent pour juger son peuple et pour discerner entre le bien et le mal" : une sagesse dirigée vers la justice

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ernest
RepJuste

AA.BBB

RepCheminements

JU.STE

JJ_RepJuste

Rang = K
Genre = -