Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Entendre l'autre                     Entendre l'autre
Sources (*) :              
Pascal Quignard - "La haine de la musique", Ed : Gallimard, 1997, p108

 

- -

Ouïr (audire), écouter (obaudire), c'est obéir, et l'audition (audientia) est une obéissance (obaudientia)

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'audition humaine est infiniment passive. C'est une réception, une contrainte invisible. Dès avant la naissance, l'enfant obéit à la sonorité maternelle assourdie, chaude, enveloppante, qui prolonge l'étreinte sexuelle qui l'a procréé. On apprend la langue par contagion ou mimétisme, sans jamais s'émanciper du mouvement du corps qui a causé le rythme. Ainsi la musique ne se sépare-t-elle pas de la danse, et l'audition sonore ne se sépare-t-elle jamais du lien filial linguistique.

L'apprentissage de la langue maternelle est l'obéissance humaine.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Quignard
ProAudition

GC.KLL

Q.obéir

Rang = O
Genre = MK - NP