Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Kant, l'esthétique                     Kant, l'esthétique
Sources (*) : Croire en la beauté               Croire en la beauté
Emmanuel Kant - "Critique de la faculté de juger", Ed : Gallimard (Pléïade, tome 2), 1985, p978

 

Cristaux de neige -

L'universel abstrait

Est beau ce qui plaît universellement sans concept

L'universel abstrait
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Définition du beau correspondant au second moment du jugement de goût tel que défini par Kant : le moment quantitatif. Pourquoi quantitatif? Parce que le jugement de goût a la particularité de se donner pour universellement valable, bien qu'il ne soit que subjectif. Si le même jugement de goût peut être partagé par plusieurs personnes, alors il ne peut s'expliquer par la seule psychologie. Mais par ailleurs, il n'est ni un concept, ni un raisonnement logique. C'est un principe a priori, transcendantal, que Kant appelle de finalité naturelle. Ce principe rapporte des intuitions sensibles à une idée de la nature, bien qu'il ne soit ni dans la nature, ni pratique, ni technique, mais seulement dans l'esprit de celui qui contemple la nature. S'il n'avait pas cette caractéristique, le jugement de goût ne pourrait pas prétendre à l'universel.

-------

Le plaisir peut être remplacé par le déplaisir. De nombreux artistes contemporains déplaisent, sans que cela ne réduise leur prétention à l'universalité. L'art contemporain n'a-t-il pas pour morale de casser le plaisir, de dénoncer le beau comme un fait de culture, d'affirmer que l'art travaille aussi bien la laideur ou le dégoût (et même mieux), de prétendre illustrer la formule : Est beau ce qui déplaît universellement sans concept, sans rien changer sur le fond? Dans les deux cas, il y a prétention à l'universel sur la base d'un jugement subjectif.

Cette seconde définition du beau peut être déduite de la première définition, car si la satisfaction esthétique est indépendante de tout intérêt particulier, de toute condition d'ordre personnel ou privé, alors elle peut valoir pour tous. C'est même une caractéristique du beau, qu'il prétend valoir pour tous, sans quoi il ne serait qu'une satisfaction agréable, et non pas un jugement esthétique, lequel se caractérise par l'anticipation d'un certain assentiment d'autrui, la recherche d'une validité commune, subjective mais partagée, l'affirmation d'une sorte de voix universelle capable de revendiquer l'adhésion de chacun.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Kant
KantEsthetique

DB.MIU

ArtBeau

BL.DQQ

ProUniversel

MD.LMD

T.définition

Rang = K
Genre = MK - IB