Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cadre, convention précaire                     Le cadre, convention précaire
Sources (*) :              

 

Fenetre ouverte a Collioure (Ma tisse, 1914) -

Les fenêtres de l'art moderne ouvrent sur l'inconnu

   
   
   
                 
                       

 

Cette oeuvre n'est pas abstraite, mais elle en est très proche, à une époque où Matisse savait de quoi il retournait. Elle a une affinité étonnante avec le grand style de Rothko, car sur quoi cette fenêtre ouvre-t-elle? Sur rien, l'inconnu, un inconnu qui nous appelle, nous attire dans l'obscurité. Il y a là-bas une force mystérieuse, une lumière cachée, comme dans les oeuvres finales de Rothko.

Pour une fenêtre, elle est bien mal encadrée. Le cadre manque en haut et en bas. A gauche, le pan de volet semble flotter. Tout se désarticule, se disloque.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Images
ArtCadre

LD.JIO

zi.1914.Matisse.Henri

Rang = YMatisseFenetreOuverteAColliou
Genre = MK - NG