Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Art Ctp, dissémination                     Art Ctp, dissémination
Sources (*) : Sur le Contemporain               Sur le Contemporain
Stéphane Eladdus - "Un monde sans mère", Ed : Galgal, 2007, Commencé le 17 janvier 2006

 

-

L'espace de dissémination

[L'art contemporain, terrain de jeu de la dissémination]

L'espace de dissémination Autres renvois :
   

Sur la perspective actuelle

   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Depuis qu'on a laissé à l'art un libre jeu, les formes ont conquis leur égalité. Aucun système de légitimation ne peut plus s'imposer à l'ensemble des arts ni à tous les intervenants dans la chaîne de production et d'exhibition (artistes, artisans, spectateurs, professionnels de l'art ou médias). Le monde de l'art se segmente. A chacun, il donne ce qu'il attend. Notre oeil n'ayant plus de point fixe, baigne dans des étendues hétérogènes ou coexistent toutes sortes de blocs, représentatifs ou pas, soumis ou pas à la mimesis, régulés ou pas par d'autres logiques décalantes, dissociantes, destructrices ou défigurantes. Il n'y a plus de cadre, de commentaire, de jugement, de légende ni de borne qui délimite la place de l'art : tout objet peut se faire oeuvre, toute action peut se faire performance. Dans ces conditions, on peut dire que l'art critique est partout; mais il n'est aussi nulle part, car il a fusionné avec le courant central de l'art.

Il en résulte des théories de l'art et des histoires de l'art nouvelle manière qui n'osent plus exclure aucune pratique. Bien que cette discipline universitaire soit en crise quasi permanente ou justement pour cette raison, elle est prête à tout accepter, tout légitimer, du plus banal au plus sophistiqué, du plus présentiste au plus anachronique.

C'est la voix - cet objet inqualifiable - qui, en se détachant et en démultipliant son procès d'auto-affection, a ouvert cet espace de dissémination dont la loi a été fixée par Van Gogh : celle de l'excès. Le mouvement de différance y est sans limite. Aucune règle ni même aucune oeuvre digne de ce nom n'a le pouvoir de l'arrêter. Aucune n'apaise le subjectile dont la présence insiste comme empreinte, trace, indice ou autre.

-------

Insatisfait des catégories et des classements usuels, j'ai inventé les miens, au nombre de sept : l'artChose, l'artCri, l'artDit, l'artGramme, l'artDiscord, l'artPresence, l'artSansVoix.

 

 

J'ai donné ici quelques définitions de l'art contemporain, je l'ai pris sous l'angle d'une perspective que j'ai appelée perspective immédiate, j'ai présenté la thèse selon laquelle il est n'importe quoi. Ici j'essaie, à partir de la dissémination et des dissemences actuelles, de décrire cet espace.

--------------

Propositions

--------------

-

La modernité artistique est anachronique

-

Le libre jeu esthétique définit un mode d'expérience inédit, porteur d'une nouvelle forme d'universalité et d'égalité sensible

-

[Les arts actuels témoignent d'une mutation des régimes visuels]

-

Tout dispositif d'art, y compris contemporain, renvoie à la mimesis

-

L'art contemporain joue sur la défiguration

-

Dans l'art contemporain, le rythme n'est plus un rapport d'équilibre entre valeurs, mais une puissance de dissociation qui menace la stabilité

-

"Ce qui particularise l'oeuvre entière de Van Gogh, c'est l'excès, l'excès en sa force, l'excès en la nervosité, la violence en l'expression"

-

[La grande nouveauté de l'art aujourd'hui est qu'il n'y a plus d'audience universelle : chaque pratique s'adresse à un segment différent du public]

-

[Critique est l'art qui met de la séparation dans le tissu consensuel du réel]

-

La signification de la crise de l'art contemporain, c'est que l'intégration et la cohérence sociales ne dépendent plus pour leur légitimation de mécanismes culturels

-

Le moralisme actuel fait de l'art un symbole de la morale

-

L'art abstrait est ce qui reste après que la voix se soit retirée

-

Une performance pure serait sans contenu, c'est-à-dire absolument indéterminée

-

[Poussées de l'artDit]

-

[Poussées de l'artCri]

-

[Poussées de l'artPrésence]

-

[Poussées de l'art-discord]

-

[Poussées de l'artSansVoix]

-

[Poussées de l'artChose]

-

[L'art moderne subit, sans pouvoir la limiter, la poussée de l'art-gramme]

-

[Chaque oeuvre est une transformation de l'art]

-

[Il y a dans l'art contemporain un mouvement qu'aucune institution ni aucune volonté ne peut arrêter]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

StŽphane
MQiACtp

AA.BBB

PlanSite

OB.LOB

MQiEDiss

ED.LDD

GC_MQiACtp

Rang = zQuois_ArtCtp
Genre = -