Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le silence                     Le silence
Sources (*) : Sur le Contemporain               Sur le Contemporain
Grégoire Fannis - "Garder le silence", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 18 janvier 2006

 

-

[Le silence, pour le dire, il faut le rompre - sans l'avoir rompu]

Autres renvois :
   

Muet, mutisme

   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Pour parler du silence, faut-il d'abord le rompre? Tout dépend de quel silence on parle.

- il y a un silence qui est l'envers de la voix, sa condition d'existence. Il en est la première composante, le substrat, le lieu où elle habite.

- un silence généreux qui tient dans la formule : savoir se taire.

- ce qui se tait en chacun d'entre nous, ce qui est refoulé, ce qui fait notre singularité. Goya a un singulier talent pour montrer ce silence (exemples : le Grand Bouc, les peintures noires).

- ce qui se tait dans la chose. Certains artistes réussissent à y faire écho, il n'est pas nécessaire de parler pour ça.

- le vrai silence (par exemple celui de l'époque de Babel). C'est un silence dangereux, celui qu'il est nécessaire de dire.

- l'oeuvre d'art a toujours une part silencieuse, qu'on admire dans sa beauté. Quand cette part est noyée sous la rhétorique, elle se contente de ne pas parler. Mais alors l'émotion se perd, l'angoisse s'oublie.

- "la voix du fin silence", celle que le prophète Elie rencontre au fond de la grotte du Horeb. Sans doute est-elle trop obscure ou trop mystique, car il court vers la sortie. La voix divine l'encourage : Va, reprends ta route, dans l'abîme silencieux qui sépare l'hospitalité messianique de la paix politique.

- On peut méditer sans voix. C'est même la seule façon qui reste, depuis la fin de la prophétie.

- plus près du néant, il y a le silence de la mort.

- l'imprononçable n'est même pas silencieux. Il n'est pas. Les artistes qui réussissent à le restituer sont plutôt rares. Citons Rothko avec le seul usage de la couleur.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

En écho à la voix silencieuse de l'Etre, la réponse humaine est la pensée originelle que "l'étant est", parole qui donne naissance au langage

-

La couleur, aussi silencieuse soit-elle, porte la voix de l'être

-

Le vrai silence (abandon sonore) fait horreur et épouvante

-

Le grand bouc (Le sabbat) - détail (Goya, 1797)

-

Pour le héros tragique, le signe distinctif du Soi singulier, c'est qu'il se tait

-

La voix est parole du discours et silence du lieu

-

La peinture est noyée dans le texte, c'est un roc muet dans un océan de discours

-

La peinture ne dit rien, mais résonne

-

Aucune éloquence ne peut rivaliser avec le silence obstiné d'une oeuvre d'art

-

L'oeuvre photographique est une mise en demeure qui commande le silence : devant elle, il faut savoir se taire

-

Remake de la Cène de Léonard de Vinci, publicité pour Marithé et Françoise Girbaud (Brigitte Niedermaier, 2005)

-

Notre temps est celui où le désespoir macule le ciel

-

La voici la voix silanxieuse

-

La voix est le rapport entre vie, mort, discours, parole, savoir, lieu, écoute, silence, objet. Sans elle, ils disparaissent

-

La "voix de fin silence" entendue par le prophète Elie : une expérience d'extase mystique?

-

Une "voix de fin silence" vient au prophète Elie. Puis (une autre voix) : "Qu'as-tu à faire, toi, ici? - Va"; ce silence vient à nous depuis l'abîme entre éthique et politique

-

Etapes de l'expérience prophétique d'Aboulafia inspirées par Elie dans la caverne : tempête (souffle), tumulte, feu (lumière), voix (parole), dialogue (conversation), vision

-

A l'époque de Babel, le monde entier était un ensemble de paroles scellées et de choses fermées

-

Bat Qol est l'écho de la voix prophétique, définitivement silencieuse

-

Yhvh est un silence par imprononçabilité de la voix

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

GrŽgoire
ProSilence

AA.BBB

PlanSite

TS.LST

BS_ProSilence

Rang = V_Silence
Genre = -