Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Création, créativité                     Création, créativité
Sources (*) :              
James Bodden - "Inlassable et féconde", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 18 janvier 2006

 

-

[Créativité et création sont des mythes, sans lesquels rien de singulier ne pourrait venir dans ce monde

   
   
   

Sur la création (au sens biblique)

                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Création est un mot à tout faire. De la technologie à la littérature ou à l'art, en passant par la créativité commerciale, l'inventivité, le bricolage, la manipulation publicitaire, l'idée religieuse (ou parfois scientifique) d'un commencement, la croyance en la fécondité d'une origine, etc..., on peut le mettre à toutes les sauces. Elle peut (en vrac) être divine, sacrée ou purement mécanique (simple déclenchement), ex nihilo, appuyée sur une force préexistante, un processus, un vide actif, une volonté, ou encore un acte de limitation. On peut la trouver dans le verbe, la voix, l'oeuvre ou encore dans le désir. En elle peut se dévoiler la nature ou se déployer la vérité. Tant mieux. Laissons à ce mot sa polysémie, et prenons-le sous deux angles opposés :

- c'est un mythe,

- c'est le lieu privilégié de la singularité.

Eh bien ce que je propose, si vous voulez bien me suivre, c'est de mettre le premier aspect au service du second. Puisque le mythe moderne d'un artiste doué d'un pouvoir de création n'est pas épuisé, allons jusqu'au bout. Affirmons (avec Paul Audi) que l'artiste n'a pas d'autre devoir que de répondre de son activité créatrice; pas d'autre combat que de défendre dans la société le principe de la création; pas d'autre choix que de proscrire dans son propre travail tout ce qui en serait sa négation.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Quand l'acte de création, en tant qu'événement singulier, ressort de l'oeuvre même, alors il y a création et non production

-

La thèse de l'autonomie de l'art présuppose la figure d'un artiste moderne doué d'un pouvoir de création

-

[Le seul critère non critique ni normatif qui qualifie l'artiste comme tel, est sa responsabilité : répondre de ce qu'il fait, de son activité créatrice]

-

Vouloir vivre dans une société où la création comme telle soit défendue dans son principe - telle est la responsabilité politique de l'artiste

-

Être conséquent pour un artiste, c'est ne pas faire de sa création la négation de l'idée même de création

-

Il y a création quand la vérité s'institue dans l'oeuvre et déploie son être comme combat

-

La nouveauté de la pensée de la Renaissance, c'est que l'être de la nature ne doit pas être cherché sur le plan du créé, mais sur le plan de la création

-

La voix porte la création

-

Sous l'influence de Shaftesbury, le centre de la problématique esthétique s'est déplacé de l'oeuvre d'art (classicisme) ou du sujet (empirisme) vers le processus de création

-

A chaque étape de la création, un acte de limitation précède le déploiement de la lumière dans l'espace

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

James
ProCreation

AA.BBB

DM_ProCreation

Rang = MMythe
Genre = -