Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Pluricité de l'image                     Pluricité de l'image
Sources (*) : L'imaginaire est double               L'imaginaire est double
Georges Didi-Huberman - "Devant l'image, question posée aux fins d'une histoire de l'art", Ed : Minuit, 1990, p165

 

Personnage feminin (Anna Phoebe Traquair) -

Transposée dans l'histoire de l'art, la formule kantienne "L'image est un produit de l'imagination pure a priori" fait des images des monogrammes

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Didi-Huberman cite Kant à propos de l'utilisation qu'en font Cassirer et surtout Panofksy. Au sens de Kant, l'imagination est un schème transcendantal, c'est-à-dire une catégorie qui lie les images sensibles au concept. Comme l'explique Heidegger, le schématisme constitue le centre absolu, le noyau de toute l'entreprise kantienne. La finitude humaine y accède à l'unité de la transcendance.

Un monogramme est un signe graphique qui abrège une signature. Faire de l'image un monogramme, c'est l'abréger pour n'extirper d'elle que la simple transposition sensible d'idées de la raison. L'image est subsumée, vouée à la permanence d'une raison. La catégorie exige une synthèse, une mise en boîte. L'infini déploiement des images singulières est réduit à une représentation. L'image n'existe plus autrement que comme image pure, évidée de toute irrationalité. C'est la subjectivité transcendantale qui commande tout.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DidiHuberman
ProImage

WK.NOM

ProImagination

CM.GES

Q.pur

Rang = M
Genre = MR - IA