Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'impressionnisme                     L'impressionnisme
Sources (*) : Clement Greenberg               Clement Greenberg
Clement Greenberg - "Art et culture, essais critiques", Ed : Macula, 1988, p60

 

Giverny, bords de Seine au matin (Monet, 1897) -

Aucune couleur n'a de place

Les impressionnistes n'ont pas renoncé à l'unité du tableau : ils l'ont structuré par accentuation et modulation des points et zones de couleur et de valeur

Aucune couleur n'a de place
   
   
   
La perspective, aujourd'hui La perspective, aujourd'hui
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Les impressionnistes semblent renoncer à la profondeur picturale au profit des effets de surface obtenus par le jeu des couleurs. Ils pensent traduire ainsi plus fidèlement la nature. Cela peut donner l'impression que le tableau impressionniste manque de composition. Mais ce n'est pas le cas. Le peintre utilise d'autres moyens pour donner au tableau une unité : regrouper d'infimes particules, de façon quasi immatérielle, dans les différentes parties du tableau. La structure géométrique traditionnelle (fondée notamment sur les contrastes de valeurs) tend à être abandonnée, mais une autre structure s'installe.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Greenberg
ArtImpressionnisme

FU.NIT

GreenbergCheminements

IM.PRE

ProCouleur

FT.HSE

DamischCtp

KN.LKK

WImpressionnistesTableauGenre = MR - IB