Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cadre, convention précaire                     Le cadre, convention précaire
Sources (*) :              

 

Ses riches heures (Bu raglio, 1968) -

L'oeuvre prolonge et englobe le cadre

   
   
   
                 
                       

 

Il s'agit d'un ciel, c'est visible et reconnaissable, mais en même temps ce ciel est traité d'une façon objective, neutre, comme un objet matériel presque indifférent. Rien d'émotionnel. Même si le ciel est noir, la tempête n'impressionne pas.

Le cadre englobe le ciel, mais le prolonge aussi et change sa nature. Car si l'oeuvre intègre le cadre, si le cadre est inséparable de l'oeuvre, alors l'oeuvre ne représente plus un ciel, mais contient l'image hypothétique d'un ciel comme sous-partie de l'oeuvre.

A l'intérieur du cadre, le ciel se dégage. Il y a une sorte de marge qui sépare la représentation du ciel du reste (sauf à droite). Pourtant cela ne brise pas l'unité de l'ensemble, qui est préservée (constituée) par les couleurs : entre les teintes du cadre et celle du ciel, il y a continuité, résonance, harmonie.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Images
ArtCadre

ZI.HJJ

zi.1986.Buraglio.Pierre

Rang = Y
Genre = MJ - NA