Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Sur la perspective illusionniste.                     Sur la perspective illusionniste.
Sources (*) : Sous la profondeur, le caché               Sous la profondeur, le caché
Clement Greenberg - "Art et culture, essais critiques", Ed : Macula, 1988, p239

 

Les jardins de Vaugirard (Gauguin, 1879) -

Plus encore que la perspective géométrique, le contraste des valeurs a été un des moyens utilisé par l'art occidental pour créer l'illusion de profondeur

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans la peinture occidentale traditionnelle, on utilise les contrastes clair/sombre pour donner une illusion de profondeur. Le regard utilise les différences d'intensité lumineuse pour s'orienter. Les impressionnistes, les post-impressionnistes, Gauguin et les fauves ont mis en question, par leur pratique de la nuance, ces conventions. Il a fallu longtemps pour reconnaître l'importance de Turner, de Monet et ensuite de Vuillard et Bonnard. A contre-courant de la grande tradition, l'appétit du public pour les couleurs diaphanes et les valeurs très rapprochées a peut-être été la première manifestation d'un tournant du goût pictural en Europe.

Le cubisme analytique a utilisé cette technique dans son effort pour concilier une certaine profondeur avec la surface plane. D'autres peintres comme Mondrian sont revenus à cette tradition académique, avant que l'expressionnisme abstrait américain ne l'abandonne vers 1945-50. Certains peintres utilisent le contraste noir/blanc, mais pas pour souligner la profondeur.

 

 

Il est significatif que Clyfford Still (qui ne se revendique pas du cubisme) et Barnett Newman aient été des admirateurs de Monet. Leur art n'a rien à voir avec Mondrian, Malevitch ou n'importe quel abstrait géométrique. Rothko a moins agressivement rejeté la convention, mais son originalité, la superposition de ses couleurs et les contrastes chaud/froid qu'il restitue n'entrent pas non plus dans la convention.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Greenberg
ArtPerspective

CY.JKK

ProProfondeur

ET.LEG

T.lumière

Rang = N
Genre = MR - IB