Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Kant, humain, humanisme                     Kant, humain, humanisme
Sur Kant (cheminements)               Sur Kant (cheminements)

 

-

Page créée par le scripteur le 14 février 2006.

L'humain est ce qu'il sera

[Kant : l'humain, l'humanisme]

L'humain est ce qu'il sera Autres renvois :
   

L'humanisme

   
   
                 
                       

logo

 

L'homme, l'humain, l'humanisme, tel est le point de départ et le point d'arrivée de la philosophie kantienne. L'homme, et lui seul, est intrinsèquement tenu d'appliquer la loi morale, celle qui est fondée sur la raison pure. Lui seul est tenu à l'impératif catégorique qui lui prescrit d'agir en traitant l'humanité comme une fin en soi, et non pas comme un moyen. Lui seul possède une dignité qui force au respect, du simple fait de cette loi. Lui seul possède un entendement, une volonté autonome et un sens commun. Lui seul est susceptible d'avoir un sentiment du devoir, et aussi un idéal de beauté.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le respect est le sentiment d'impuissance que nous ressentons en tant qu'humains à l'égard de notre propre destination : atteindre une idée qui pour nous-mêmes est une loi

-

Qu'il y ait du devoir, dont le principe est l'impératif catégorique, ne résulte pas de la nature humaine, mais d'une volonté légiférant universellement, sans aucun appui

-

Considéré comme personne, l'homme possède une dignité par laquelle il force au respect de lui-même toutes les autres créatures raisonnables

-

Impératif pratique de Kant : "Agis de telle sorte que tu traites l'humanité comme une fin, et jamais simplement comme un moyen"

-

L'homme, et en général tout être raisonnable, existe comme fin en soi, et non pas simplement comme un moyen

-

Toutes les facultés de l'âme peuvent être ramenées à trois : la faculté de connaître (entendement), le sentiment de plaisir et de peine (jugement), la faculté de désirer (raison)

-

Seul l'être humain, qui comporte en soi-même la fin de son existence, est susceptible d'un idéal de beauté

-

L'autonomie de la volonté est le principe de la dignité humaine et le principe suprême de la moralité

-

Le sens commun est l'accord entre humains qu'il nous faut nécessairement présupposer pour communiquer à autrui des connaissances et des jugements

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Kant
KantHumain

AA.BBB

KantCheminements

BH.HUM

ProHumain

WK.ANT

KK_KantHumain

Rang = VHumain
Genre = -